Accueil International Un double attentat suicide frappe Damas en Syrie

Un double attentat suicide frappe Damas en Syrie

393
0
PARTAGER

Un premier kamikaze a visé un ancien Palais de justice du centre de la capitale, faisant au moins 25 morts. Un deuxième attentat a eu lieu, moins de deux heures plus tard, dans le secteur de Raboué.

La Syrie entame sa septième année de guerre dans le sang. Ce mercredi, un attentat suicide a provoqué la mort d’au moins 25 personnes dans un tribunal de la capitale du pays, Damas. «Il y a au moins 25 morts et des dizaines de blessés» après l’explosion survenue dans un bâtiment abritant le tribunal pénal et le tribunal religieux chargé des affaires matrimoniales, selon la police. Le procureur de la République de Damas, cité par la télévision d’État, a affirmé que le «kamikaze a visé les citoyens à une heure de grande affluence». «Il a essayé d’entrer dans le tribunal et quand les policiers ont tenté de l’en empêcher, il s’est rué à l’intérieur (du bâtiment, NDLR) et s’est fait exploser.»

Un correspondant de l’AFP sur place a vu arriver ambulances et pompiers. Les services de sécurité ont aussi demandé aux passants de s’éloigner de la zone visée, qui se situe dans le quartier central de Hamidiyé, près de l’entrée du célèbre souk de la capitale. «Nous étions paniqués car le bruit de l’explosion était énorme», a raconté une avocate présente dans le bâtiment. «Nous nous sommes réfugiés dans la salle de la bibliothèque qui se situe dans les étages supérieurs», a-t-elle ajouté sous le couvert de l’anonymat. «Il y avait beaucoup de sang».

Un peu plus d’une heure plus tard, un second attentat a frappé la ville a rapporté l’agence officielle syrienne Sana. «Un terroriste kamikaze a déclenché sa ceinture explosive à l’intérieur d’un restaurant à Raboué [dans l’ouest] de Damas après avoir été pourchassé et cerné par les autorités compétentes», a indiqué l’agence. Elle a évoqué des «morts et des blessés» sans donner de bilan précis. La correspondante de l’AFP a constaté que les rues de la capitale avaient été désertées à la suite du deuxième attentat alors qu’il s’agissait de l’heure de pointe. Plusieurs rues ont été coupées à la circulation par les services de sécurité.

Samedi dernier, la capitale syrienne avait été secouée par un double attentat qui a fait 74 morts et qui a été revendiqué par le Front Fateh al-Cham, l’ex-al-Qaida en Syrie. Depuis le début de la guerre, il y a six ans, plus de 320.000 personnes sont mortes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici