Accueil Actualité Contributions Troisième mandat : un vrai faux débat !

Troisième mandat : un vrai faux débat !

214
0
PARTAGER
Ib B Sall
Ib B Sall

Le Président de la République, son Excellence, Macky SALL, a été réélu avec brio et dès le premier lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019 avec 58,26 % des voix.

Depuis la mise en place de son gouvernement en avril 2019, il ne cesse d’appeler à un dialogue ouvert et constructif pour bâtir un Sénégal émergent à l’horizons 2035.

C’est dans ce sens que s’inscrit sa vision déclinée à travers le Plan Sénégal émergent (PSE) et recontextualisée dans la deuxième phase de son Plan d’actions prioritaires qui couvre la période 2019-2024.

Ceci lui permet de prendre en charge les promesses tenues lors de la campagne électorale de février 2019 définies dans le cadre de son programme «  Liggéeyal ëllëk  ».

C’est alors l’avènement d’ « un temps nouveau», celui du 5-3-5 qui confirme son choix de « mettre l’homme au début et à la fin du développement ».

En effet, les cinq initiatives majeures, combinées aux trois programmes et aux cinq accès universels sont la panacée pour solutionner les problèmes majeurs auxquels sont confrontés les Sénégalais.

La pandémie à Coronavirus, COVID-19, n’est pas pour faciliter les efforts entrepris pour la marche vers l’émergence.

Au contraire, elle a eu de graves répercussions sur notre économie nationale dont le taux de croissance, qui avait fini de dépasser les 6% depuis 2015, risque de chuter à moins de 3%.

Pour faire face à cette situation difficile qui pointe à l’horizon, nous devons tous, conformément à la volonté du Chef de l’Etat, le Président Macky SALL, nous retrouver autour de l’essentiel pour trouver la force de vaincre cet ennemi invisible et dangereux parce que mortel.

C’est dans cette perspective, et pour atténuer les durs effets induits par la pandémie qu’il a pris des mesures fortes allant dans le sens soulager les populations les plus vulnérables de notre pays. 
Ainsi, l’Etat a mis en place un Programme de Résilience Economique et (PRES) afin de renforcer le système de santé et soutenir les ménages, la diaspora, les entreprises et leurs salariés.

C’est dans cette veine qu’un fonds de riposte et de solidarité contre les effets du COVID-19, « Fonds Force COVID-19 » a été créé et doté de mille (1000 ) milliards de F CFA.

Ce Fonds est alimenté par l’Etat, le secteur privé, les partenaires au développement et toutes les bonnes volontés.

Dans ce fonds, soixante- neuf (69) milliards ont été alloués à l’achat de vivres pour l’aide alimentaire d’urgence composés de riz, de sucre, d’huile, de savons et de pâte alimentaire pour un million cent mille (1.100.000) ménages soit environ huit millions (8.000.000) de Sénégalais disséminés sur toute l’étendue du territoire national.

Une opération d’une telle envergure jamais réalisée de mémoire de Sénégalais a mobilisé des moyens importants notamment plus de quatre mille (4.000) camions et d’importantes ressources humaines.

C’est  ce contexte de crise sanitaire et économique exacerbée par les tensions politiques liées à la question du troisième mandat dans les pays voisins tels que la Côte d’Ivoire et la Guinée ou le coup d’état au Mali qui a été choisi par certains esprits malveillants pour remettre au goût du jour la question du troisième mandat au Sénégal.

Nous voudrions bien rappeler à ces oiseaux de mauvais augure que le Sénégal n’est en rien comparable à ces pays.

En effet, notre Nation, constituée de plusieurs ethnies qui ont appris à vivre ensemble dans la fraternité, la solidarité, l’hospitalité et la tolérance, a pu, par ces valeurs renforcées par le cousinage à plaisanterie, transcender les antagonismes tribaux et les divergences religieuses.

Par ailleurs, les prières de nos vénérés guides religieux qui ont toujours préservé le Sénégal des démons de la violence, continuent encore à assurer à notre pays la paix et la concorde nationale qu’il est du devoir de tous de préserver.

C’est la raison pour laquelle, nous trouvons absurde que des politiciens de mauvais acabit, pour seulement des intérêts bassement égoïstes puissent penser un seul instant voir notre pays sombrer dans des situations de violence ou de guerre comme c’est le cas présentement au Mali ou en Côte d’Ivoire, il y a quelques années.

Vouloir diriger le pays vaut-il la peine de voir le pays s’enfoncer dans le chaos ? Nous pensons vraiment que non ! Rien ne vaut la paix et la stabilité légendaires que nous avons vécues depuis l’aube des temps et que nous envient les pays voisins.

Il est impératif pour chacun et chacune d’entre nous d’œuvrer à la préservation de l’unité et de la concorde nationales qui doivent être placées au-dessus de toutes les contingences.

C’est pourquoi je voudrais  lancer un vibrant appel à tous les Sénégalais, de quelque bord qu’ils soient,  pour leur demander de faire preuve de plus de tolérance et de solidarité, de s’unir dans un élan national pour faire face aux défis de l’heure qui ont pour noms :

⁃    respect des mesures barrières pour freiner la propagation de la COVID-19 ;

⁃    soutien au programme de résilience économique et sociale ;

⁃     participation au plan ORSEC pour la lutte contre les inondations causées par les fortes pluies de cette année.

Pour ce faire, il est indispensable  de taire les discussions oiseuses sur la question du troisième mandat, du dauphinat, du gouvernement d’union nationale, ou de je ne sais quoi d’autre encore.

La question du troisième mandat est pour nous un faux débat d’autant plus que le second mandat du Président ne fait que commencer, contrairement aux pays voisins tels que la Côte d’Ivoire ou la Guinée où le mandat du président est presque arrivé à terme.

Elle n’est donc ni opportune ni pertinente, face aux enjeux du développement économique et social dont les sillons sont bien tracés par le Président Macky SALL.

La gravité de la situation exige que  nous soyons tous ensemble pour l’accompagner  dans cette voie de l’émergence du Sénégal aux horizons 2035.

C’est la seule chose qui vaille aujourd’hui dans ce monde où il est de plus en plus question d’un nouvel ordre mondial dans lequel nous ne devrons pas être en reste.

Unis, nous serons forts, divisés, nous serons vulnérables !

Vive le Président Macky SALL !

Vive la Nation sénégalaise !

Ibrahima Baba SALL

Député Maire de Bakel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici