Accueil Actualité Economie Trafic de bois: le Sénégal exerce un droit de poursuite en Gambie

Trafic de bois: le Sénégal exerce un droit de poursuite en Gambie

42
0
PARTAGER
trafic de bois
trafic de bois

Le Sénégal exerce désormais un droit de poursuite en Gambie contre les coupeurs de bois clandestins qui opèrent en Casamance.

Comme convenu entre les Présidents Macky Sall et Adama Barrow lors du dernier conseil présidentiel sénégalo-gambien, des agents forestiers sénégalais et des soldats lourdement armés sont entrés en territoire gambien près de Jarra Bureng ce mercredi.

C’est dans la région du Bas-fleuve de Gambie, où ils ont saisi des troncs illégalement coupés en Casamance et entassés dans un dépôt clandestin.

L’affrontement a été évité de justesse par les autorités gambiennes au moment où les forces de sécurité sénégalaise faisaient face à la résistance des jeunes de la localité refusant que le bois retourne au Sénégal.

Le bois a tout de même été embarqué après une détermination ferme à en découdre, affichée par les agents sénégalais.

“Le trafic illicite n’est pas seulement une violation formelle de la loi. Il est aussi et surtout une source d’instabilité pour la société et l’Etat. C’est pourquoi nous ne devons ménager aucun effort pour faire de la lutte contre ce fléau une priorité de premier ordre notamment dans le cadre de l’Accord sur la gestion des ressources transfrontalières dans le domaine de la foresterie”, avait déclaré Macky Sall lors du dernier conseil présidentiel conjoint.

Bbc.com/Afrique

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here