Accueil Actualité Société Sénégal : Aliou Sall va traduire en justice la BBC pour diffamation

Sénégal : Aliou Sall va traduire en justice la BBC pour diffamation

232
0
PARTAGER
al sall bbc
al sall bbc

Aliou Sall, frère cadet du président sénégalais Macky Sall, a qualifié lundi à Dakar de diffamantes les “graves accusations” formulées contre lui par le média britannique BBC, dans le cadre de son enquête télévisée intitulée « le scandale énergétique de 10 milliards de dollars » diffusée la veille et concernant la cession au Sénégal des contrats pétro-gaziers entre les sociétés Petrotim et British Petrolium (BP), notant de ce fait qu’il va porter plainte pour laver son “honneur”.

“On m’a fait du tort. J’ai l’intention d’ester en justice” contre la BBC, a dit Aliou Sall, arrivé peu après 16h à la conférence de presse annoncée pourtant à 15h dans une salle bondée de journalistes et de souteneurs.

Comme sur les nerfs par moments, le maire de Guédiawaye a tenu cependant à apporter plusieurs clarifications sur ce dossier qui alimente depuis ce matin les médias sénégalais, soupçonnant pour sa part “une intention de nuire”.

Aliou Sall “constate que la BBC n’a pas voulu tenir compte de (ses) réponses” qui, somme toute, étaient “très claires” quand le média international s’est approché de lui.

Toutefois, a déploré le président de la Caisse de dépôts et consignations (CDC), “cette enquête a donné la parole à l’opposition radicale sénégalaise”, en l’occurence à des personnes comme l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye et le député Mamadou Lamine Diallo.

Aussi, Aliou Sall a fait savoir qu’il est informé que la BBC s’est approchée, pour la réalisation de ce document, du radical opposant Ousmane Sonko et de l’ex-ministre de l’Énergie Thierno Alassane Sall, deux hommes qui ont fait beaucoup de reproches ces derniers temps au gouvernement de Macky Sall dans la gestion du pétrole et du gaz sénégalais dont l’exploitation est prévue en 2021.

Démontant de nouveau l’enquête de BBC, Aliou Sall, également journaliste de formation au CESTI de Dakar, a déploré le manque d’équilibre de ce document qui n’a contacté “aucun membre de la société civile sénégalaise”, mais qui a donné la parole à “d’anciens collaborateurs de Frank Timis (Petrotim) qui sont en conflit ouvert avec ce dernier”.

Il confie n’avoir jamais rencontré un responsable de BP encore moins reçu la somme de 250.000 dollars, soit près de 150 millions FCFA, de la part de Timis Corporation par le biais de sa société Agritrans, qui “existe depuis 2011”.

BBC a par ailleurs révélé dans son enquête les émoluments salariaux perçus par Aliou Sall, de l’ordre de 25.000 dollars mensuels, dans ses rapports avec la société de Frank Timis.

Tout en déplorant cette révélation “injuste” de son salaire dans l’espace public, Aliou Sall, qui fut par ailleurs consultant et représentant de bureau à Petrotim, précise que cette rémunération est “conforme” aux standards dans le milieu pétro-gazier, et que d’autres personnes même dans ce secteur “percevaient plus” que lui.

“Dans toute cette affaire, a-t-il noté, je n’ai jamais eu le sentiment d’avoir fauté au plan moral”.

Aussi, a-t-il précisé, son frère “Macky Sall n’a été au courant en aucun moment de mes négociations avec Petrotim”.

C’est fort de tout cela que “nous allons déposer une plainte et attendons que justice soit rendue à Aliou Sall”, a lancé son avocat, Me Moustapha Dieng, précisant que c’est “une procédure de diffamation qui sera engagée” contre BBC.

“Ce qui s’est passé, a souligné Me Dieng, relève d’une mauvaise foi avérée”, car visant à atteindre “l’honneur et la considération d’un homme public”.

ODL/te/APA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here