Répartition du budget 2018 : Macky Sall fait la part belle au social

Répartition du budget 2018 : Macky Sall fait la part belle au social

53
1
PARTAGER

Ferloo.com-Le président de la République Macky Sall a signé le décret de répartition du budget 2018. Il fait la part belle au social. Mieux en conseil des ministres, mercredi, le chef de l’Etat a demandé au Premier ministre d’accorder une attention particulière à l’amélioration continue de l’environnement des affaires et a demandé de mettre l’accent sur la satisfaction de la demande sociale.

Le projet de loi de Finances pour l’année 2018 est arrêté 3.709 milliards de FCFA contre 3.360 milliards pour la loi de Finances  initiale 2017 ; soit une hausse de 349,2 milliards. Mais dans la clé de répartition, le chef de l’Etat a mis l’accent sur le social.

Ainsi, pour l’éducation et la formation, ce sont 2,3 milliards qui sont prévus pour l’achat des manuels scolaires, 3,8 milliards pour le projet d’amélioration de la qualité et de l’équité au niveau de l’éducation de base (Paqeeb) et une enveloppe de 7 milliards FCFA pour le projet de remplacement des abris provisoires.

Des enveloppes de 5 et 13 milliards sont destinées à l’enseignement supérieur. Une façon d’accélérer la construction des universités de Kaolack et d’Amadou Mathar Mbow de Diamniadio. Il faut également ajouter le bien-être des étudiants avec la construction des résidences universitaires.

Le gouvernement met un prix à la santé et à la sécurité

Dans le domaine de la santé, le gouvernement met l’accent sur l’assainissement et l’hydraulique. Entre autres projets dans ce domaine, l’équipe de Mouhammad Boun Abdallah Dionne compte réaliser des projets d’adduction d’eau potable en milieu rural pour 8 milliards, de lutter contre les inondations pour 3 milliards, le projet d’assainissement de 10 villes pour 4 milliards de FCFA.

Pour la protection sociale et de la santé, une enveloppe globale de 40 milliards est prévue pour les bourses de sécurité familiale, l’équipement de l’hôpital Dalal jaam, le renforcement des moyens d’évacuation des malades, , la construction et l’équipement des hôpitaux de Touba, Sédhiou, Kédougou et Kaffrine ainsi que les centres de dialyse.

Et dans un contexte de lutte contre l’insécurité, le gouvernement alloue respectivement, 6 et 3,5 milliards pour la lutte contre le terrorisme et la protection des édifices publics. L’équipement des forces de sécurité et la logistique sont bien pris en compte, également, dans la Loi des Finances de 2018.

1 COMMENTAIRES

  1. Plus d’enfants talibés mendiants esclaves dans les rues ???
    Encore pas de budget pour la Protection de l’Enfance ???
    Peut être en 2019 ???
    Ou si les institutions internationales pointent le Sénégal comme mauvais élève et pays esclavagiste d’enfants
    Alors, on sortira 500 enfants talibés mendiants des rues de Dakar
    on en remettra 40 dans leurs familles et 10 retournés en Guinée
    et les 450 autres ramassés seront remis dans leurs daaras où
    ils seront déplacés de daaras en daaras pour ne pas être ramassé à nouveau…
    Il y a 200 000 enfants talibés esclaves de la mendicité forcée au Sénégal et leur nombre ne cesse d’augmenter.
    Le Sénégal est un pays esclavagiste d’enfants, indigne d’un pays qui se dit démocratique, laïque et civilisé

Laisser une réponse