Accueil Actualité Economie Réforme institutionnelle : le NEPAD devient l’Agence de développement de l’Union africaine

Réforme institutionnelle : le NEPAD devient l’Agence de développement de l’Union africaine

17
1
PARTAGER
Siège de l'Unio  africaine
Siège de l'Unio africaine

Dans le cadre des réformes entreprises au sein de l’Union africaine, les dirigeants africains ont décidé de transformer l’Agence du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique en Agence de développement de l’Union africaine. Cette réforme vise à améliorer l’efficacité et l’efficience dans la mise en œuvre des décisions.

C’est une nouvelle vie qui commence pour l’Agence du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD). Lors de sa 31ème session ordinaire à Nouakchott en Mauritanie, la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine (UA) a officialisé une décision historique pour l’organisme. Le NEPAD est transformé en Agence de développement de l’UA. « Lors du Sommet de Nouakchott, une décision officielle a été prise sur la transformation de l’Agence de planification et de coordination du NEPAD en Agence de développement de l’Union africaine », indique un communiqué de l’organisation panafricaine ce lundi 9 juillet. « La Conférence a approuvé la création de l’Agence de développement de l’Union africaine en tant qu’organe technique de l’Union africaine doté de sa propre identité juridique et de ses propres statuts. Ces statuts seront développés et présentés pour adoption au prochain Sommet de l’UA en janvier 2019 », ajoute le document.

Réformes institutionnelles nécessaires

Cette décision stratégique au sein de l’UA s’inscrit dans le cadre des réformes institutionnelles afin de maximiser les résultats attendus. Pour le Secrétaire exécutif de l’Agence du NEPAD, Ibrahim Assane Mayaki, cela répond au besoin de rationaliser et à améliorer l’efficacité et l’efficience dans la mise en œuvre des décisions, politiques et programmes de l’UA à travers tous ses organes et institutions. Il a ajouté qu’il s’agit d’une recommandation spécifique du rapport du président rwandais et président en exercice de l’UA, Paul Kagame, sur l’état de la mise en œuvre des réformes institutionnelle de l’UA.

« Nous sommes enthousiasmés par cette transformation, qui permettra de déployer encore plus efficacement nos programmes au service du développement de notre continent », s’est réjoui Ibrahim Assane Mayaki.

« Les réformes en cours à l’UA sont une affirmation par les États membres de leur engagement envers l’Agence du NEPAD en tant qu’instrument de l’UA établi pour appuyer les pays et les organismes régionaux dans la mise en œuvre de la vision du développement du continent – telle qu’articulée dans les sept aspirations et les 20 objectifs de l’Agenda 2063 », a-t-on précisé. (La Tribune Afrique)

1 COMMENTAIRES

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here