Accueil Actualité Contributions Quand M. Ousmane SONKO fait… flèche de tout bois !

Quand M. Ousmane SONKO fait… flèche de tout bois !

656
0
PARTAGER
macky sall ousmane sonko 1
macky sall ousmane sonko 1

Décidément le député Ousmane Sonko ne subit pas apparemment les rigueurs du Ramadan (avec ses vertus du vrai et de la Vérité) pour ne pas s’adonner à son exercice favori (dont il sort d’ailleurs toujours déçu et décevant !) : décocher des flèches trempées dans du venin mortel, à l’encontre du régime en place auquel il s’oppose. Aveuglément !

Inlassablement il tire à boulets rouges sur tout ce qui bouge du côté du pouvoir et de son chef, le Président Macky Sall en l’occurrence *. « To fire off… »* doit être certainement son expression préférée dans la langue de Shakespeare.

Autrement, on comprend mal comment il peut accorder autant de sérieux à ce document révélé faux prêtant au chef de l’État l’intention difficilement soutenable et politiquement suicidaire d’accorder autant de faveurs à des personnalités qui ont déjà… trop obtenu de l’État.

Les services de Communication ont très vite publié un communiqué pour fustiger la manœuvre à la fois insidieuse et malveillante qui sous-tend la démarche de l’auteur dès que le document en question a été rendu public.

Pour quelqu’un qui ambitionne d’être Président de la République, de surcroit Député et Haut Cadre de l’Administration (même radié), on pouvait s’attendre légitiment à ce qu’il fasse preuve de plus de mesure et sagesse avant de se prononcer de manière si tonitruante et railleuse sur une supposée décision facile à vérifier. Le Journal Officiel est une source d’informations qui ne lui est pas certainement inaccessible.

Hélas, à vouloir trop s’approcher du soleil comme Icare, il y a de fortes chances qu’on se brûle les ailes.

Sur la route du Palais, la vantardise et la naïveté ne sont jamais des meilleures qualités alliées pour quelqu’un aspirant à la plus haute charge républicaine surtout dans un pays qui se nomme Sénégal.

Depuis l’entrée du Covid-19, avec les mesures exceptionnelles de l’État adossées aux aspirations populaires et à l’adhésion massive de la classe politique, Ousmane Sonko est encore en quête d’une voie salutaire distincte.

Jusque-là, les populations au nom de qui il prétend agir, approuvent en grande majorité la plupart des décisions publiques. Et restent dignes dans l’épreuve sans trop broncher jusqu’à remettre en cause la ligne tracée par le gouvernement !

Il doit donc changer de fusil d’épaule et revoir sa pâle copie en décortiquant leur message.

La force d’un homme homme politique, c’est aussi être capable de pouvoir entendre ce qui n’est pas dit.

A bon entendeur, Sonko !

Wassalam !

Ibou Ndoye Diender

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici