Accueil Politique Mouhamed Dia sur le débat d’un éventuel troisième mandat : «Même si Macky...

Mouhamed Dia sur le débat d’un éventuel troisième mandat : «Même si Macky Sall fait 10 mandats, il ne pourra pas changer le Sénégal »,

437
0
PARTAGER
Mouhamed Dia
Mouhamed Dia

Le Consultant bancaire Mouhamed Dia sur les ondes de Sud Fm, ne croit pas aux politiques économiques du président de la République parce que convaincu que les orientations économiques de l’actuel tenant du pouvoir ne semblent pas concourir à l’émergence du Sénégal. Au contraire, comme Abdoulaye Wade, le régime Sall est en train de créer ses milliardaires laissant les 99% de la population s’engouffrer davantage dans la pauvreté. D’où sa conviction que « même si Macky Sall  fait 10 mandats, il ne pourra changer le Sénégal»

« Le débat sur un troisième mandat n’est rien d’autre qu’un échec de leadership. Et cela est valable pour presque tous les pays africains à cause du non respect de la Constitution », a-t-il fait remarquer avant d’exprimer son sentiment pessimiste quant à l’avenir du Sénégal. Ainsi, analysant les choix et orientations économiques de notre pays depuis l’avènement de Macky Sall, Mouhamed Dia ne semble pas voir aucun embelli économique qui peut conduire notre pays vers l’émergence. D’où sa conviction : « Même si Macky Sall fait 10 mandats, il ne pourra pas changer le Sénégal». « Je ne comprends pas la hausse des prix de certains produits du gouvernement de Macky Sall depuis le début du second mandat. Alors qu’il devrait le faire depuis le premier septennat », s’est-t-il convaincu avant d’estimer comme pour répondre à sa propre interrogation que « c’est pour avoir un deuxième mandat. C’est pourquoi, le Pse qui se veut plan de développement économique du Sénégal n’est rien qu’un plan Sénégal électoral».

Ainsi, l’élection présidentielle est derrière nous, mais le Consultant bancaire Mouhamed Dia prédit une année 2020 très dure pour les goorgorlus sénégalais qui, précise-t-il, « ne vivent pas mais survivent». D’ailleurs, il soutient que « les tensions sociales déjà annoncées sont symptomatiques de cette future crise de 2020 et le président Macky Sall savait très bien ce qui allait venir. C’est pourquoi il a convoqué le dialogue national ».

En effet, explique le Consultant bancaire Mouhamed Dia, « de 2000 milliards de dettes en 2012 à 9 000 milliards en 2019, rien n’a changé au Sénégal. Au contraire, cet endettement massif a créé la crise de la dette. Ce qui fait qu’aujourd’hui, notre économie est autopilotée et que tous ces beaux discours n’ont en rien changé le quotidien des Sénégalais ».

Pour sortir de cette situation économique morose, il propose la création de notre propre monnaie capable de développer le secteur industriel, levier de croissance économique, donc seule voie pour conduire le Sénégal vers l’émergence », même si cela devrait prendre du temps et avec la fluctuation de la monnaie. D’autant plus que certains économistes qui saluent l’avènement de l’Eco. Car pour lui, «rien ne va changer avec cette nouvelle monnaie tant que la convertibilité reste fixée».

Se prononçant sur le cleaning day lancé ce samedi, il estime que « la propreté est cruciale » mais s’empresse-t-il d’ajouter : « il y a des étapes à franchir d’abord: la création des hôpitaux, ou le paiement de la dette de ces  établissements hospitaliers ou encore privatiser la santé. Il ne faut pas avoir peur de prendre des décisions, au Sénégal, c’est la privatisation qui marche». Kritik

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici