Accueil Actualité Marcel Mendy : «Les dispositions pratiques sont prises pour un procès sans incident»

Marcel Mendy : «Les dispositions pratiques sont prises pour un procès sans incident»

301
0
PARTAGER

Ferloo.com- Le procès de l’ancien président Tchadien, Hissein Habré s’ouvre demain, lundi 20 juillet 2015, aux Chambres d’Assises africaines  extraordinaires (CAE) en présence des témoins venus du Tchad. Devant la presse, la cellule de communication des CAE a expliqué les dispositions pratiques prises pour un procès sans incident.

Selon Marcel Mendy chargé de la communication des CAE, des dispositions pratiques sont prises pour un procès sans incidents. C’est ainsi qu’il informe que la sécurité sera assuré par la gendarmerie nationale.

« Il vous sera gentiment demandé ou votre badge ou votre carte de presse à la porte. Ensuite, il y a quatre portiques et deux scanners qui sont installés au niveau des portes qui signaleront des objets blessants. Tout le monde devra passer par là pour des questions de sécurité », explique-t-il.

«Sur le plan médiatique, ajoute-t-il, un dossier de presse sera à la disposition des journalistes accrédités et une salle de presse est aménagée et connectée à un réseau internet afin de permettre aux journalistes d’envoyer leurs éléments ».

«Pour les images, les chaînes de télévisions vont toutes quitter la salle, (salle 4 du tribunal régional de Dakar où se tiendra le procès) après la cérémonie d’ouverture sauf la RTS qui a le droit de filmer, d’enregistrer et diffuser avec une trentaine de minutes de différé», précise-t-il.

Pour Marcel Mendy, ce procès n’est pas comme les autres. « Il y a plusieurs enjeux. A travers ce procès, les Africains doivent donner la preuve que l’Afrique  est capable de juger ses propres enfants. L’Afrique doit montrer à la face du monde que l’Afrique peut organiser des procès pour juger ses enfants… » argue-t-il

Le procès risque cependant de s’ouvrir sans le principal mis en cause, en l’occurrence Hissein Habré accusé de crime de guerre, de crime contre l’humanité et actes de torture, refuse de reconnaître les Chambres d’Assises africaines extraordinaires. Selon sa défense, il brillera par son absence au procès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici