Accueil International Afrique MALI : Heurts entre police et membres de l’opposition à Bamako

MALI : Heurts entre police et membres de l’opposition à Bamako

35
0
PARTAGER
Mali
Mali

Ce samedi, les forces de l’ordre sont intervenues dans plusieurs secteurs de la capitale malienne et ont tué dans l’œuf ce qui apparaissait comme une démonstration de force des opposants à l’approche de la présidentielle de juillet prochain, malgré l’interdiction de manifester en raison de l’état d’urgence en vigueur.

Les leaders de l’opposition malienne avaient quitté les lieux en milieu d’après-midi. Mais deux heures avant, c’était l’endroit le plus chaud de Bamako.

Ces dirigeants de l’opposition ont d’abord discuté pacifiquement avec les forces de l’ordre pour qu’ils laissent la marche se dérouler. Mais subitement le ton est monté. RFI a ainsi constaté de multiples jets de gaz lacrymogène et des coups de matraque.

Les slogans hostiles au pouvoir fusaient également : « Vive la démocratie », « Non à la dictature ». Puis les militants se sont dispersés sous un nuage de gaz lacrymogène.

Tout près de là et toujours au centre-ville de Bamako, quasiment à l’entrée d’un petit marché, un véhicule de la police est arrivé. Nouveaux jets de gaz lacrymogène, des dizaines de personnes se frottaient les yeux. Et nouveaux slogans hostiles au pouvoir.

Un ancien ministre blessé

A deux autres endroits de la capitale malienne, la foule a été dispersée de façon similaire, à l’aide de gaz lacrymogène.

Au service des urgences de l’hôpital Gabriel Touré de Bamako, il y avait au moins douze blessés. Parmi eux, au moins un homme politique, Igor Mamadou Diarra, ancien ministre de l’Economie et candidat à la présidentielle, blessé légèrement. (Rfi)

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here