Accueil Actualité Politique Madické NIANG : « Pour revenir au pouvoir, il faut une forte...

Madické NIANG : « Pour revenir au pouvoir, il faut une forte coalition libérale soutenue par d’autres»

774
0
PARTAGER
Me Madické Niang
Me Madické Niang

En marge de la 44 ème édition du Magal des deux «raakas », Me Madické NIANG s’est prononcé sur la crise au PDS.

L’ancien responsable politique du PDS précise, d’emblée, que l’histoire lui a donné raison. Après avoir déclaré sa candidature, en évoluant sous sa propre bannière, rappelle- t-il, «j’ai fait l’objet d’attaques de personnes qui n’ont rien compris dans ma démarche. Aujourd’hui, les faits me donnent raison, chaque jour un peu plus» se réjouit-il. Mieux, le plus jeune membre du «kurel» des deux «raakas» créé en 1976, se plait à rappeler qu’il ne «regrette rien». Tout au plus, l’ancien dignitaire du régime de Abdoulaye WADE, qui a occupé plusieurs portefeuilles ministériels se désole de la crise qui fait rage au sein de son ancien parti. L’opposant au régime de Macky SALL souhaite, néanmoins, les retrouvailles libérales. «Pour revenir au pouvoir il faut une forte coalition libérale, soutenue par d’autres», conseille l’avocat qui fait noter que «le PDS est un patrimoine politique sénégalais».

Dans la foulée, le politicien n’a pas manqué de plaider la cause du journaliste Adama GAYE, incarcéré depuis un mois. A ce sujet, Me Madické NIANG explique que la prison doit être l’exception et pas la règle. Taillant en règle l’article 80 de la Constitution, l’ancien compagnon du Président Abdoulaye WADE soutient que «la détention du journaliste Adama GAYE est une tache noire pour notre démocratie», dénonce-t-il. «On ne peut pas enfermer quelqu’un parce qu’il a émis ses opinions. Qu’elles soient écrites ou verbales», estime l’ancien candidat malheureux à la présidentielle de 2019. Qui s’empresse de déclarer qu’il milite pour le respect des Institutions comme le président de la République.

Interrogé sur la présente édition du «Magal» des deux «raakas» de Saint- Louis, le disciple mouride indique que la 44ème édition revêt un cachet particulier. A l’en croire, Serigne Darou Assane NDIAYE qui en était le parrain en est pour beaucoup. Peu connu du grand public, Serigne Darou Assane NDIAYE est très respecté dans le milieu de la mouridiya. Selon Me Madické NIANG , Serigne Darou Assane NDIAYE a été un grand travailleur aux côtés de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Celui que les musulmans magnifient la fameuse prière effectuée dans le palais du gouverneur colonial le 5 septembre 1895 l’a souvent laissé diriger la prière tout en étant présent. Le parrain du Magal 2019 a été, last but not least, un érudit doublé d’un grand disciple de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. (Walf-groupe)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here