Le rappeur Dougou Demmé décidé à reprendre son festival (Communiqué)

Le rappeur Dougou Demmé décidé à reprendre son festival (Communiqué)

64
0
PARTAGER
Dougou
Dougou

De son vrai nom Dougou SECK , le jeune rappeur Dougou Demmé( ce terme désigne le guerrier ndlr) a décidé d’user de sa culture pour servir sa communauté.  Le jeune trentenaire qui a vu le jour au Nord du Sénégal, plus précisément à Aouré dans le Fouta profond, est viscéralement attaché à son terroir. C’est ce qui l’a poussé à se servir de la richesse culturelle de cette contrée pour aller à l’assaut du monde.

Très tôt piqué par le virus de la musique, notre artiste a, d’abord, travaillé avec des amis avant de se lancer en solo. Il a, d’abord, sorti son premier single à Dakar. Le jeune écolier qui passait ses vacances au niveau de la capitale  a eu l’opportunité de collaborer avec un ami du nom de Demba Hamadi Ndiaye. Ensemble ils sortent le titre  « Bandame Debbo ». L’essai se révèle concluant et le jeune artiste qui se sent poussé des ailes décide de poursuivre l’aventure, une  fois de retour  au Fouta, à la fin des vacances. Déterminé et décidé à se frayer son chemin, il monte un groupe dénommé « Lelawal Fouta Toro » en compagnie de ce même ami.

Par la suite Demba Hamady a quitté le groupe et l’aventure s’est poursuivi avec d’autres amis de Dougou Demmé. Il s’agit de Bathia Bi,Milk Bay et Rk. Ensemble ils ont réalisé trois sons à savoir ; »Politique Hol Ko, » « Hakilema Nofma » et » Farmata ». Après ce  bref compagnonnage Dougou décide de quitter le groupe pour entame sa carrière en solo en 2003.

Sans être sectaire et communautariste Dougou Demme puisse dans la richesse culturelle du Fouta. Il se sent investi d’une mission qui consiste à dévoiler à  la face du monde les multiples richesses de ce véritable grenier de la culture africaine. En effet ses ambitions dépassent largement le cadre restreint du Sénégal.

Il a une vision panafricaniste et universelle de la culture. Engagé à sa manière, il n’a pas  résisté à la tentation d’organiser un grand festival au sein même  de son terroir. Avec les maigres moyens du bord et une ambition à toute épreuve il a su  organiser deux éditions du festival Fouta KO Dow’( Fouta en Avant) . Malgré la modicité des moyens et le manque de soutien il  a su assurer  deux éditions de ce festival avec succès en 2007 et 2008. Malheureusement devant l’impossible nul n’est tenu et face à la rareté des moyens, Dougou Demmé a du se résoudre à surseoir à l’organisation de ce festival à Matam.

Pourtant il n’a fait que reculer pour mieux sauter. Décidé à poursuivre cette noble et exaltante aventure, il a remis l’ouvrage sur le feu, et décidé à relancer le Festival au courant du mois de décembre prochain.  Sans relâche il multiplie les démarches et se met en quête de  partenaires au Sénégal et à l’étranger. Pour la prochaine édition Dougou Demmé veut ratisser large et il a décidé d’inviter des artistes français et ceux de la sous région. Dougou Demmé qui a organisé l’année dernière une tournée africaine a su étoffer son style et peaufiner ses compositions. Il est très respecté dans le milieu, malgré le fait qu’il n’ait pas encore sorti un album. Ce qui ne  l’empêche pas d’être prolixe et de produire énormément. C’est certainement ce qui a poussé le très talentueux Gaston à faire un duo avec lui.  Il a à son actif de nombreux morceaux et des clips disponibles sur la toile. Sa volonté et sa détermination de porter haut le flambeau culturel de son Fouta natal lui donne assez de force et  de ressources pour tout mettre en œuvre pour relever ce défi qu’il s’est librement fixé.

Laisser une réponse