Accueil International Amérique Le «New York Times» publie une tribune explosive d’un «résistant» contre Trump

Le «New York Times» publie une tribune explosive d’un «résistant» contre Trump

33
0
PARTAGER
Donald Trump
Donald Trump

Pour la première fois, un haut responsable américain l’affirme: au sein du cabinet de Donald Trump, l’éventualité d’actionner le 25e amendement a été évoquée.

C’est un procédé quasi inédit : la publication d’une tribune anonyme dans le New York Times, attribuée à un haut responsable de l’administration américaine dans le New York Times. Le signataire déclare lutter de l’intérieur contre le président américain et affirme que plusieurs membres de l’administration sont engagés dans le même combat. La tribune est anonyme, mais le New York Times connaît son auteur. Au lendemain de la parution des extraits du livre incendiaire de Bob Woodward sur le chaos qui règne à la Maison Blanche, c’est un nouveau coup dur pour le président d’autant qu’il vient de son propre camp, et le texte a suscité une réaction quasi immédiate de Donald Trump.

« Je fais partie de la résistance au sein de l’administration », entame l’auteur de la tribune. « Je travaille pour le président, mais j’ai juré de contrecarrer ses pires inclinaisons. » Le signataire dit ne pas être seul. Et pour la première fois, un haut responsable américain l’affirme : au sein du cabinet de Donald Trump l’éventualité d’actionner le 25e amendement – qui prévoit la destitution du président pour incapacité – a été évoquée.

« La racine du problème est l’amoralité du président, écrit l’auteur anonyme, nous reconnaissons pleinement ce qui se passe. Et nous essayons de faire ce qui est juste même quand Donald Trump ne le fait pas. » Et il ajoute : « Les Américains doivent savoir qu’il y a des adultes dans la pièce ».

Le président américain n’a pas tardé à réagir. Visiblement irrité, Donald Trump a dénoncé devant une assemblée de shérifs enthousiastes la lâcheté du procédé : « Personne n’a jamais fait en deux ans ce que nous avons réalisé, alors quand vous me parlez d’une source anonyme au sein de l’administration, il s’agit probablement d’un raté qui est là pour les mauvaises raisons. Et le New York Times se trompe ».  Et le président américain a une nouvelle fois conspué le New York Times, quotidien qu’il prend régulièrement pour cible. « Si je n’étais pas là le New York Times n’existerait probablement pas », a assuré Donald Trump.

Le président s’est enfin exprimé sur Twitter: «TRAHISON ?», interroge t-il avant de demander New York Times de livrer le nom de l’auteur de la tribune pour des raisons de sécurité nationale.

 

Donald J. Trump

@realDonaldTrump

Does the so-called “Senior Administration Official” really exist, or is it just the Failing New York Times with another phony source? If the GUTLESS anonymous person does indeed exist, the Times must, for National Security purposes, turn him/her over to government at once!

Quasiment au même moment la porte-parole de la Maison Blanche qualifiait l’auteur de la tribune de « lâche qui devrait démissionner ». Mais le signataire, lui, semble décidé à rester. Il se déclare conservateur, se dit fier des réalisations de l’administration, obtenues, écrit-il malgré les errances de Donald Trump. (Rfi)

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here