Accueil Actualité Société L’AVCRHH soupçonne une ruse pour le libérer et alerte le Sénégal

L’AVCRHH soupçonne une ruse pour le libérer et alerte le Sénégal

302
0
PARTAGER

L’annonce de l’état de Hissein Habré dégradant, a créé un branle-bas chez les victimes des crimes du régime de Habré. Après un communiqué fendu par ladite association le mois dernier, le président Clément Abaïfouta est encore à Dakar pour sonner l’alerte d’une éventuelle grâce accordée à Hissein Habré. En conférence de presse, hier matin, Me Assane Dioma Ndiaye rappelle au Sénégal ses engagements signant le traité de l’Union Africaine.

L’Association des victimes des crimes du régime Hissein Habré n’est pas rassurée depuis le mois dernier après l’annonce de l’état de santé dégradante. En fait, cette structure des victimes soupçonne une certaine ruse pour libérer Hissein Habré que le Sénégal est en train de préparer pendant que les victimes courent derrière leur indemnisation.

En déplacement au Sénégal, Clément Abaïfouta a organisé une conférence de presse, hier pour alerter le Sénégal sur l’erreur qu’elle commettrait en libérant Hissein Habré. Et c’est un des avocats de l’AVCRHH, en l’occurrence Me Assane Dioma qui monte au créneau pour rappeler au Gouvernement sénégalais ses engagements vis-à-vis de l’Union africaine. « La libération de Hissein Habré n’a rien à avoir avec son état de santé. Il y a qu’une seule condition pour obtenir cette  libération. Et si cela devrait arriver, c’est l’Union africaine qui doit décider après que le médecin établit un rapport indiquant que l’état de santé de Hissein Habré n’est pas compatible à sa détention carcérale ».

Aussi, précise Me Assane Dioma Ndiaye, bien que le procès a eu lieu au Sénégal, mais ce  n’est pas son procès. C’est un traité que le Sénégal a signé avec l’Union africaine. Dans ce traité, il y a des chartes très claires. Une ces chartes consiste que le Sénégal a accepté la tenue du procès de Hissein Habré dans son sol et le Sénégal a accepté de respecter le verdict qui sera issu de ce procès. Ce qui veut dire que le Sénégal n’a pas le droit de gracier Hissein Habré ou de décider de diminuer sa peine ou bien de l’aménager.

L’union africaine doit savoir qu’il ya culpabilisation et réparation, personne n’a parlé de l’indemnisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here