Accueil Politique Jonction Nio Lank, étudiants et société civile : Vendredi électrique et explosif sur...

Jonction Nio Lank, étudiants et société civile : Vendredi électrique et explosif sur le boulevard Cheikh Anta Diop

724
0
PARTAGER
nio lank nio bagne
nio lank nio bagne

Loin de l’itinéraire traditionnel qui partait de la place de la Nation pour la place Doudou Ndiaye Rose (Rond point RTS), la procession des manifestants contre la hausse du prix de l’électricité empruntera, ce vendredi, l’avenue Cheikh Anta Diop sur un trajet stratégique qui risque de faire du bruit. De l’Ucad à la poste de Médina, les étudiants promettent de chauffer les foules aux côtés des membres de la plateforme Nio lank. Une procession bruyante qui peut enregistrer la présence des ténors politiques et symboles de l’opposition.

La bataille pour la libération de Guy Marius Sagna monte d’un cran. Après le ralliement des organismes de la société civile, solidaires à l’activiste incarcéré suite à une manifestation non autorisée, ce sont des étudiants qui ont décidé de rallier la procession protestante. Ce Vendredi, sur le trajet Université de Dakar – Poste de la Médina, les pensionnaires de l’Ucad ont décidé de prêter main forte aux contestataires, et les parties ont accordé les violons, hier, pour une manifestation réussie. Cette pression sur le pouvoir risque d’aller crescendo avec la décision prise par les membres de la société civile de porter le combat à la cour de justice de la Cedeao, puis au Comité des droits de l’homme de l’Onu, pour pousser le Sénégal au respect de ses engagements internationaux portant sur les droits de l’homme et la préservation des libertés individuelles.

Depuis sa cellule de Camp Pénal où il assume son sort avec fierté, Guy Marius Sagna s’est signalé à travers une lettre salée adressée au Chef de l’Etat. D’abord pour se plaindre des excès dans la procédure le visant, ensuite pour avertir que ces actes visant à le réduire en silence ne prospéreront pas, enfin pour alerter le pouvoir que la flamme contestataire ne cédera contre aucune forme de répression, et que la protestation s’amplifiera en perspective à cause du plan politique déroulé vers un troisième mandat.

Du côté de ses soutiens, beaucoup plus organisés, malgré l’infiltration politique et les tentatives des tenants du pouvoir de réduire la lutte à une action politique voilée, la mobilisation est toujours de mise et pour ce vendredi crucial, les camarades d’Aliou Sané ont un double défi à relever. Celui de la mobilisation au regard de l’apport estudiantin, mais aussi celui de l’efficacité pour que cette action conjuguée fasse de l’effet dans le dossier de justice. (Kritik)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici