Accueil Actualité Politique Election au Sénégal: course contre la montre pour récupérer sa carte d’électeur

Election au Sénégal: course contre la montre pour récupérer sa carte d’électeur

428
0
PARTAGER
cartes electeurs
cartes electeurs

Au Sénégal, près de 6,7 millions d’électeurs sont appelés aux urnes ce 24 février. Au total, 97% ont retiré leurs cartes, un taux jamais atteint, indiquent les autorités. Les 3% restants représentent néanmoins 185 000 électeurs. Certains ont tout fait ce vendredi 22 février pour récupérer leurs cartes ou obtenir un duplicata.

Les bourrasques de vent et le soleil mordant n’ont pas découragé les plus vaillants. A 48 heures du scrutin, la file s’allonge au fil des minutes devant la Direction générale des élections (DGE).

Massa Ndour a le sourire. Pour lui, tout s’est bien passé. « J’avais fait trois pièces avant, raconte-t-il. Après, je suis venu faire un duplicata, et donc je l’ai déposé il y a deux semaines et puis je suis venu récupérer ça. Mais ça s’est vraiment bien passé ».

Plantée devant les grilles de la DGE, les yeux dans le vide, Aissatou Darbo, 22 ans, n’a pas eu cette chance. Déçue de rater sa première élection présidentielle, elle estime que  « non, ils n’ont pas fait leur travail, vraiment. Parce que je l’ai déposé en août et jusqu’à présent, je n’ai pas encore eu ma carte d’identité. Je suis vraiment déçue ».

Certains sont venus de loin pour récupérer leurs cartes d’identité qui permettent de voter. Natif de Kaolack, où il est inscrit, Amadou Niang, né en 1961, a attendu à Dakar son précieux sésame qu’il a désormais. « Je me sens soulagé. Je vais sur Kaolack pour aller voter », nous déclare-t-il et il ajoute : « Je suis très content, même. Je suis très satisfait ». Les autorités avaient prévu d’arrêter la distribution des cartes ce vendredi 22 février. Mesure exceptionnelle : il sera possible de le faire à nouveau ce samedi.

« La campagne électorale se déroule avec une totale normalité »

Les cinq candidats en lice, Madicke Niang, Issa Sall, Idrissa Seck, Macky Sall et Ousmane Sonko ont bouclé leur campagne ce vendredi soir à minuit comme l’indique la loi.Ils ont tous appelé leurs militants à voter massivement.

« Je vois que pour l’instant et sauf quelques éléments de violence isolée, la campagne électorale se déroule avec une totale normalité, déclare l’Espagnole Elena Valenciano, à la tête de la Mission d’observation de l’Union européenne. Nous désirons des élections tranquilles, démocratiques, avec une grande participation. Pour savoir vraiment la volonté d’un peuple, il faut que le peuple s’exprime. Une [forme] d’expression, c’est aussi l’abstention. Mais plus on fait son choix, plus il est facile après de suivre la politique, d’exiger, aussi, aux politiciens de faire leur travail. On peut exiger toujours quand on a surtout fait un choix ». (Rfi)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here