Accueil Politique El Hadji Hamidou Kassé à l’opposition:  » l’amalgame ne permet pas de gagner »

El Hadji Hamidou Kassé à l’opposition:  » l’amalgame ne permet pas de gagner »

2707
0
PARTAGER

Ferloo.com- « On est dans un champ politique, il ne faudrait pas qu’un des acteurs politiques croient qu’il peut attaquer sans contre-attaques », le ministre-conseiller en communication du chef de l’Etat, El Hadji Hamidou Kassé avertit ainsi l’opposition qui entend investir le terrain pour exiger une élection transparente à partir vendredi. Dans cette contre-attaque dans le quotidien l’Observateur, il descend l’opposition ainsi qu’il suit : « l’amalgame ne permet pas de gagner » et ne sait pas « tirer des leçons de l’histoire ».  

« L’opposition actuelle est hélas ringarde, sans projet, banale et banale et paresseuse. Elle croit que l’intoxication et les représentations imaginaires peuvent se substituer à l’intelligence stratégique. Elle est amnésique en plus. Depuis 2012, nous avons gagné toutes les élections. Macky Sall a une longueur d’avance trop importante. Et ce ne sont pas les gesticulations d’une opposition de plus en plus groupusculaire qui vont changer la donne », déclare-t-il avant de prédire : « Nul doute qu’il passera au 1er tour (…) ».

El Hadji Hamidou Kassé ne s’arrête pas là. Il tacle : « l’amalgame ne permet pas de gagner. Au lieu de tirer des leçons, l’opposition rue dans les brancards pour accuser des fraudes. C’est la transparence là où elle a gagné et la fraude là où elle a perdu. C’est un manque de cohérence, de logique et une contradiction dans les termes.

Une certaine opposition qui se promène, fait des descentes inopinées, revient immédiatement à Dakar et croit que la bataille politique se résume désormais aux réseaux sociaux et aux médias. Une opposition qui croit que le simple fait de dénoncer, peut conduire au pouvoir. Parce que tout simplement, cette opposition est inintelligente et ne tire pas des leçons de l’histoire. De 2009 à 2012, Macky Sall est allé à l’intérieur du pays, pour de longs séjours afin de discuter et recueillir les doléances et les propositions des populations. Pour la résolution des problèmes auxquels elles sont confrontées. (…) »

Et El Hadji Hamidou Kassé de soutenir : « Mais cette opposition qui n’a pas de stratégies, de programmes alternatifs et l’intelligence des situations rue dans les brancards en se faisant peur, parce qu’elle a peur. Parce qu’elle sait que sa défaite est inévitable. Nous avons un projet pour continuer ce que nous avons entamé, accentuer les ruptures et les réformes que nous avons proposées au peuple sénégalais. Les Sénégalais savent qu’aujourd’hui, la chance du pays est dans la continuité de l’action de changement, de rupture, des réformes. Et c’est pourquoi les échos  sont extrêmement favorables et toutes les données indiquent qu’il y a certains qui s’agitent et qui n’auront même pas 2% à la prochaine présidentielle ».

« (…) On est dans un champ politique, il ne faudrait pas qu’un des acteurs politiques croient qu’il peut attaquer sans contre-attaques. Nous n’allons pas taire et laisser les uns et les autres seuls sur le  champ politique à nous attaquer, à véhiculer des rumeurs, faire des manipulations et de l’intoxication de l’opinion. On rétablit les faits », avertit-il.

Idrissa Seck paie cher pour ses sorties contre le chef de l’Etat. « Surtout que certains, par ignorance sont dans des considérations puériles. Si un prétendant à la Magistrature suprême en vient à demander la publication d’accords entre deux pays, alors que ces accords suivent une procédure de ratification, il y a de quoi à désespérer. Cela veut dire que la vérité, la cohérence et la pertinence ne sont plus des critères pour ces gens-là », fustige-t-il. « L’essentiel c’est de faire feu de tout bois pour pensent-ils déstabiliser le pouvoir (…) Ce sont ceux qui ont peur qui versent dans des attaquent  inconsidérées au lieu de proposer une alternative précise au peuple sénégalais (…) », estime-t-il.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici