Accueil Politique Dr Babacar Diop: «Nous exigeons la démission de Famara Ibrahima Sagna

Dr Babacar Diop: «Nous exigeons la démission de Famara Ibrahima Sagna

500
0
PARTAGER
DR BABACAR DIOP JDS
DR BABACAR DIOP JDS

Après le journaliste analyste politique, Momar Ndiongue,  c’est au tour du  leader des Forces démocratiques du Sénégal (Fds), Dr Babacar Diop de prédire un échec au dialogue national qui a entamé ses travaux la semaine dernière. Ainsi, pour éviter au président du Comité de pilotage du dialogue national, Famara Ibrahima Sagna une humiliation, le chef de file des Fds demande sa démission.

Pour le Dr Babacar Diop, sur les ondes de la RFM, ce dialogue national n’est que « du bruit et de la fureur ». «Ce dialogue national est comme l’histoire du coq de Chapon (…) où nous sommes tous prisonniers. Ce dialogue a pour objectif de consolider un système démocratique consensuel, d’institutionnaliser certaines pratiques anti républicaines et de construire une administrative électorale fiable. Mais, toutes ces questions ont été prises en charge par la Commission nationale des réformes institutionnelles (Cnri) que dirigeait Amadou Makhtar Mbow et qui a coûté à l’Etat du Sénégal plusieurs centaines de millions», rappelle-t-il, avant de prédire un échec à ce dialogue national. C’est pourquoi, il recommande : « nous demandons au président du Comité de pilotage du dialogue national, Famara Ibrahima Sagna de démissionner. Famara Ibrahima Sagna est une personnalité honorable qui a occupé de hautes fonctions dans ce pays, il ne doit pas accepter que son nom soit mêlé à des manœuvres politiciennes, à une entreprise vouée à l’échec ». Dr Babacar Diop promet d’aller le voir dans ce sens. « J’irai personnellement le voir pour lui demander de démissionner», promet-il.

Par ailleurs, et revenant sur le combat de Nio Lànk contre la hausse du prix de l’électricité, le Dr estime qu’il n’est pas libre tant que Guy Marius Sagna, Fallou Galass Seck et Ousmane Sarr restent en prison. « Je ne suis pas libre. Je le serai que quand Guy Marius Sagna, Fallou Galass Seck et Ousmane Sarr sortent de la prison », fait-il savoir. Il a tenu aussi à inviter les partis politiques, les organisations de défense des droits de l’homme et les citoyens de s’engager davantage dans le combat contre la hausse du prix de l’électricité et pour la libération de Guy Marius Sagna, Fallou Gallas Seck et Ousmane Sarr détenus « arbitrairement». Aussi, il invite le président de la République Macky Sall à écouter la clameur de son peuple. « Que la vanité et l’orgueil ne doivent pas le pousser à boucher ses oreilles face à la clameur populaire. Il doit écouter son peuple. On pensait qu’après cette clameur populaire, Macky Sall allait être un Publicola… Mais hélas ! ». Il écarte de même toute idée de concertation ou de dialogue en ce sens que, dit-il, «Macky Sall ne connait pas le dialogue ou la concertation. Il ne connait que le langage de la force. Nous l’invitons à revenir à la raison, à écouter la clameur sociale ».  S’agissant de la Senelec, Dr Babacar Diop déclare que « nous avons donné nos larmes, nos vies et notre avenir, par conséquent, nous ne sommes pas prêts à donner un sou à cette société qui a déjà englouti des milliards ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici