Accueil Actualité Politique Dialogue national : Le Rta/S pointe le doigt sur “les politiciens à...

Dialogue national : Le Rta/S pointe le doigt sur “les politiciens à la petite semaine”

490
0
PARTAGER

Réuni le 13 février 2020 à son siège, le Secrétariat du Rta-S a examiné, outre les questions relevant du fonctionnement interne du parti, la situation nationale marquée, entre autres questions, par le dialogue national, la grève des enseignants, les évènements de Get Ndar, le viol des enfants et le retentissement de l’épidémie du Coronavirus.

Sur le dialogue national

Le Rta-S “se félicite” du bon déroulement du dialogue national dont les commissions dans leur totalité ont débuté le travail autour des thématiques qu’elles se sont librement et consensuellement donné. Il encourage toutes les forces vives mobilisées, avec un engagement patriotique sans faille, dans cet exercice républicain, sans considération partisane ou corporatiste. Et ce, malgré les tentatives de diabolisation et d’intoxication de politiciens en faillite qui font du mensonge la matière de leur affabulation verbeuse. Le Rta-S appelle toutes ces forces patriotiques à ne pas se laisser divertir par les politiciens à la petite semaine et à persévérer dans leur engagement patriotique à construire des consensus sur toutes les questions d’intérêt national au bénéfice exclusif du peuple sénégalais.

A propos de la grève des enseignants

Depuis quelques semaines, les syndicats d’enseignants organisés dans le G7 et le G20 ont engagé un nouveau cycle de grève, au nom de leurs revendications non encore satisfaites par le gouvernement qui s’y était engagé. Le Rta-S, “fidèle à son orientation de défense des revendications légitimes des travailleurs, réaffirme sa position de principe consistant à exiger du gouvernement la réalisation des accords auxquels il a souscrit”. De même le Rta-S a toujours préconisé pour les syndicats une démarche responsable qui prend en compte les intérêts supérieurs des élèves, la raison d’être de l’école. C’est pourquoi, le Rta-S appelle les enseignants à mettre les droits et intérêts des élèves au-dessus des leurs, à faire preuve de responsabilité et de patriotisme conséquent afin de préserver le quantum horaire des élèves et de revaloriser l’école publique de plus en plus discréditée au profit de l’école privée.

Concernant les événements de Guet-Ndar,

Le Secrétariat du Rta-S “se réjouit” de l’apaisement qui a prévalu dans les événements de Get Ndar (St-Louis), suite à l’intervention du Ministre de la pêche et de l’économie maritime, M.Alioune Ndoye qui a réussi à négocier l’apurement des amendes auprès des autorités mauritaniennes. Cependant, le Rta-S ne peut manquer de fustiger avec la dernière énergie le saccage des édifices publics tels que le bureau de l’OMVS, l’agence Senelec, et l’hôpital de St-Louis, la destruction des véhicules de particuliers ainsi que la violence exercée contre les forces de l’ordre par les manifestants. De même, le Rta-S “dénonce” l’attitude démagogique des politiciens qui tentent de justifier de tels comportements et le silence de leurs homologues ainsi que celui des défenseurs des droits de l’homme qui restent toujours indifférents au sort des victimes de la violence aveugle de manifestants qui violentent d’autres citoyens et violent leurs droits et libertés.

Sur le viol des enfants

Le Rta-S est profondément préoccupé par le sort innommable fait aux enfants dans notre pays avec les viols incessants et violences exercées sur eux dans les daara, les écoles ou centres de sports comme dans les maisons. Il dénonce vigoureusement ces actes ignobles perpétrés contre des êtres vulnérables, salue le vote de la loi criminalisant le viol et exhorte les autorités à renforcer les dispositifs de prévoyance et de sanction des auteurs de tels actes d’où qu’ils puissent provenir et quel que soit leur statut. Le Rta-S exprime sa compassion aux parents des enfants victimes de telles ignominies et les invite à faire preuve de plus de vigilance, encore d’avantage de vigilance pour protéger leur progéniture, cible vulnérable des prédateurs sexuels.

Pour ce qui est de l’épidémie du Coronavirus

L’épidémie du Coronavirus qui sévit en Chine a plongé le monde dans une grande angoisse. Et notre pays n’échappe pas à cette situation, d’autant que certains de nos compatriotes dont 13 étudiants vivent en plein centre de l’épidémie, à Wuhan. La réaction de leurs parents à Dakar exigeant du gouvernement leur rapatriement bien que légitime se heurte aux recommandations de l’OMS et aux prescriptions des autorités médicales et politiques de notre pays, pour deux raisons au moins : les risques de transmission et de propagation du virus dans un pays encore sous-développé dont la faiblesse des moyens techniques logistiques et médicales ne permettent d’y faire face avec toute l’efficacité requise.

Pour le Rta-S cette attitude de raison est la plus indiquée face à la situation dans laquelle se trouvent nos compatriotes tant pour leur santé propre que pour celle de leurs parents et compatriotes ici au Sénégal. Du reste, dans une telle situation d’épidémie, on ne devrait écouter que les médecins et les autorités en charge de la sécurité publique.

C’est pourquoi, tout en exprimant son soutien aux étudiants à Wuhan et à leurs familles basées à Dakar, le Rta-S appelle l’opinion à faire preuve de sérénité et à se défier de tous les politiciens qui, englués dans la démagogie et le positionnement, tentent de semer la confusion et de manipuler l’angoisse des populations et des parents des étudiants en particulier.

Réew dañ koy péncoo, ken du ko pàccoo !

Dakar, le 14 février 2020                                                                    

Le Secrétariat Politique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here