Accueil Politique Dialogue national : la société civile menace de quitter

Dialogue national : la société civile menace de quitter

459
0
PARTAGER
Babacar Bâ
Babacar Bâ

A peine l’installation du Comité de pilotage du dialogue national le 26 décembre dernier et la formation des commissions la semaine dernière et celle de  son bureau ce lundi, des divergences profondes commencent à surgir en son sein, hypothéquant ainsi son bon fonctionnement. En tout cas, par la voix du président du Forum du justiciable, Boubacar Bâ, les membres de la société civile menacent de quitter la table du dialogue nationale pour manque de considération.

Après la brouille née de l’augmentation des membres du Comité de pilotage du dialogue national, la formation des commissions avec le cas d’Hélène Tine et la demande par certains membres qui veulent percevoir des perdiems en vue de faciliter leur restauration et leur déplacement, voilà que la non implication des membres de la société civile vient mettre du plomb dans l’aile de la structure que dirige Famara Ibrahima Sagna.

Fâchés par cette mise à l’écart, les membres de la société civile dans le Comité de pilotage du dialogue  national menacent de quitter la table du dialogue. Et c’est le président du Forum du justiciable, Babacar Bâ qui porte leur parole. Selon  ce dernier, le dialogue national est en train de prendre une autre orientation. «Au lieu d’un dialogue national pour discuter de tous les sujets d’intérêt national comme indiqué par le président de la République, nous assistons à un détournement d’objectif», fait-il remarquer avant de marteler : «le dialogue national  est en train de  devenir un dialogue politique tout simplement. Une affaire des politiques qui se sont tout accaparés. Ils ont tout entre leurs mains au su et au vu du président Famara Ibrahima Sagna. Les membres de la société civile ne sont impliqués en rien du tout. Ils n’ont aucune considération pour les membres de la société civile qui ne peuvent en aucun cas servir de faire prévaloir».

Courroucé, Babacar Bâ alerte : « Nous attirons l’attention du président de la République et de l’opinion publique sénégalaise pour que cela ne soit pas une surprise pour personne, si les membres de la société civile quittent la table du Comité de pilotage du dialogue national». (Kritik)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici