Accueil Actualité Politique Déclaration de la LD Débout : “Une commande exécutée ?” 

Déclaration de la LD Débout : “Une commande exécutée ?” 

376
0
PARTAGER
jules gueye cisse
jules gueye cisse

Ferloo.com- Le Premier Ministre l’avait annoncé, le Conseil Constitutionnel l’a confirmé : « il n’y aura pas plus de cinq candidats contre Macky Sall ». Une commande exécutée ? La « haute juridiction », en confirmant les propos du premier Ministre, vient de consacrer une rupture dans notre légendaire démocratie.

En autocrate assumé, Macky Sall vient de se faire choisir ses propres adversaires pour une élection aussi sérieuse que l’élection présidentielle, en imposant Aly Ngouille Ndiaye à la tête du ministère de l’intérieur en charge d’organiser sa réélection, en taillant sur mesure son propre fichier électoral, en utilisant surtout à sa guise « une justice qui a démissionné ». Les médias d’Etat s’occupent du reste !

LD – Debout, considère que la liste des candidats devant prendre part au premier tour de l’élection présidentielle du 24 février 2019 publiée par le Conseil Constitutionnel est la plus grande farce de l’histoire politique et électorale du Sénégal. Cette décision du Conseil constitutionnel, en plus de son manque de consistance juridique, et tout simplement de bon sens, traduit un manque notoire de respect et de considération à l’intelligence des sénégalaises et des sénégalais.

Compte non tenu de ses options économiques catastrophiques pour le présent et l’avenir du pays, Macky Sall vient de faire, en matière de gouvernance démocratique, pire que Senghor, moins que Diouf et en deçà de Wade. Son comportement violent et dictatorial est indigne des valeurs de la République construites de hautes luttes et des acquis démocratiques obtenus par de lourds sacrifices.

En effet, de part son comportement et des actes qu’il a posés dans le pilotage du processus électoral, il vient de semer les germes de lendemains sombres pour le Sénégal et sa démocratie, pourtant avant lui admirée partout en Afrique et à travers le monde. Qu’il en assume maintenant l’entière responsabilité, et toutes les conséquences qui en découleront ; lui Macky Sall et ses zélés collaborateurs, aux premiers rangs desquels les mêmes transhumants qui ont sacrifié Diouf et perdu Wade.

Cette dernière forfaiture d’une longue série oblige d’appeler et d’interpeller, publiquement et solennellement, tous les chefs religieux à mesurer, en toute connaissance de cause, la gravité de la situation que traverse le pays, et d’en assumer leurs part de responsabilités, du fait de l’obsession devenue pathologique de Macky Sall à obtenir un second mandat et par tous les moyens, y compris les plus abjects, malgré un bilan catastrophique du premier dans tous les domaines de la vie nationale.

Au Peuple Sénégalais, aux acteurs politiques notamment, mais aussi à la société civile et surtout à tous les citoyens, la résistance s’impose, quel qu’en soit par ailleurs le prix. Pour LD – Debout, l’heure est particulièrement grave et le Sénégal traverse l’une des périodes les plus sombres de son histoire. Nos consciences individuelles et collectives sont interpellées et nous imposent, sans faiblesse aucune, de nous engager pour mettre un terme à l’aventure irrationnelle et aux dérives dangereuses de Macky Sall, de sa famille, de son clan  et de son gouvernement!

Fait à Dakar, le 16 janvier 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here