Accueil Actualité Politique Crise au Ps : Un Collectif anti-frondeurs porté sur les fonts baptismaux...

Crise au Ps : Un Collectif anti-frondeurs porté sur les fonts baptismaux et s’attaque à Wilane et cie

278
0
PARTAGER
crise au Ps
crise au Ps

La maison des verts de Colobane brûle. C’est sûrement ce qu’ont compris les socialistes qui viennent de mettre sur pied le Collectif pour la sauvegarde de l’héritage socialiste en réponse aux frondeurs qui ont créé le Front pour la défense et la justice au Ps.

Le malaise au sein du Parti socialiste est en train de prendre des proportions qui doivent inquiéter son secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng. En effet, après la mise sur pied, avant-hier, d’un collectif dénommé «Front pour la défense et la justice au Ps», voilà qu’une autre entité voit le jour sous l’appellation de «collectif pour la sauvegarde de l’héritage socialiste ». Quand le premier nommé proteste contre la reconduction de Serigne Mbaye Thiam et Aminata Mbengue Ndiaye dans le gouvernement le tout nouveau qui s’est réuni hier «fustige et dénonce l’attitude des frondeurs amenés par le Pr Gorgui Ciss dont la démarche est systématiquement appuyée par Abdoulaye Wilane porte-parole du parti». Cette fronde qui s’offusque contre le maintien des ministres socialistes dans le gouvernement, rappellent les antifrondeurs, «est lancée dans un contexte de crise qui a suffisamment secoué et perturbé le Parti socialiste.» Par conséquent, estiment les défenseurs d’Ousmane Tanor Dieng, «de telles agitations qui reposent sur des intérêts particuliers n’arrangent guère la situation qui prévaut dans le parti.»

Ainsi, soulignent-ils, «après une analyse objective des récriminations portées par ces camarades, le collectif pour la sauvegarde de l’héritage socialiste appelle à la retenue et au sens de la responsabilité afin que soient préservés l’intérêt du Ps, le legs octogénaire et les valeurs qui le sous-tendent». Par ailleurs, le collectif avertit le secrétariat exécutif que le processus de renouvellement des instances du parti ne saurait être mené en mode «fast-track» mais en mode «wide-opened», «c’est-àdire dans une approche ouverte et inclusive à la faveur des retrouvailles socialistes». Ce collectif coordonné par Pape Sow qui dit renouveler son engagement pour un Parti socialiste «fort et conquérant», soutient la main tendue du secrétaire général du Ps Ousmane Tanor Dieng et invite l’ensemble des militantes et militants à oeuvrer dans ce sens. Il y a deux jours,

Abdoulaye Gallo Diao et Cie remettaient en cause le Sen du samedi 11 mai 2019 à la Maison du Parti socialiste, présidé par Aminata Mbengue Ndiaye et Serigne Mbaye Thiam, les deux ministres qui sont à l’origine du malaise dans ce parti. Pour les frondeurs, ce Sen était «totalement illégal et illégitime » car étant juste organisé pour légitimer le «hold up» de ces deux ministres. Arguments à l’appui, ils soulignent que «le Secrétariat exécutif national du Ps, élargi aux élus nationaux n’est pas statutaire ni réglementaire car n’étant pas prévu par les Statuts et le Règlement intérieur du Parti socialiste ». Pour preuve, expliquent Abdoulaye Gallo Diao et Cie, «l’article 18 du Règlement intérieur du Ps dispose que le Secrétaire général peut, à l’occasion de l’examen de certaines questions, convier, ponctuellement, des personnalités ressources du parti à une réunion du Bureau politique, ou du Secrétaire exécutif national». (Walf-groupe)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here