Accueil Coopération Coopération bilatérale : Le Sénégal et Italie signent 4 accords de financement et...

Coopération bilatérale : Le Sénégal et Italie signent 4 accords de financement et de subvention

678
0
PARTAGER
Vice ministre italienne et Amadou Hott
Vice ministre italienne et Amadou Hott

Le ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott et Emmanuela Claudia Del Ré, Vice-ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de l’Italie, ont procédé hier à la signature de quatre (04) accords de financement portant sur le Programme Agricole Italie-Sénégal 3 ou PAIS 3, le Projet FAIRE L’ECOLE (Favoriser l’inclusion et la Réussite à l’école), le Programme d’Intensification Eco-Soutenable de l’Agriculture dans les Niayes (PIESAN) et le Programme d’Appui à la Stratégie Nationale pour l’Equité et l’Egalité de Genre II (PASNEEG II).

«Pour le « PAIS 3 », notre Gouvernement se réjouit  de la subvention de l’Italie d’un montant de 700.000 d’euros, soit 458.696.000 F.CFA, destinée à poursuivre l’intervention sectorielle de la coopération italo-sénégalaise dans les régions de Kaolack, Sédhiou et Kolda. Le « PAIS 3 » va capitaliser les acquis positifs obtenus par les programmes « PAIS » et « PAIS PLUS », s’est d’emblée réjoui Amadou Hott, ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération.  Selon lui, cette initiative est en parfaite cohérence avec les stratégies déjà élaborées au cours des dernières années par le Gouvernement pour améliorer la situation alimentaire et la production agricole.

Et Amadou Hott de poursuivre : «Quant au Projet « FAIRE L’ECOLE – Favoriser l’inclusion et la Réussite à l’école », subventionné à hauteur de 3 000.000 d’euros, soit 1.967.871.000 F.CFA, il vise à renforcer l’offre d’éducation inclusive du Sénégal à travers une amélioration de la qualité sur la base des standards internationaux, un renforcement des politiques nationales et une participation communautaire ».

S’agissant du Programme d’Intensification Eco-Soutenable de l’Agriculture dans les Niayes (PIESAN), il a pour objectif de contribuer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de lutter contre la pauvreté rurale et d’assurer une agriculture durable.  Car, estime Le Ministre, «la gestion durable des terres et l’adaptation aux changements climatiques demeurent les préoccupations centrales de ce programme pour lequel l’Italie a contribué en crédit concessionnel pour 10.000.000 d’euros, soit 6.552.800.000 F.CFA ».

Dans la foulée, il a estimé que «le Programme d’Appui à la Stratégie Nationale pour l’Equité et l’Egalité de Genre II (PASNEEG II) constitue un outil pertinent de réalisation de l’équité et de l’égalité entre les femmes et les hommes». Avant de s’en réjouir que « ce programme est un véritable gage de sécurité pour la réalisation du développement durable au Sénégal et contribue à ce titre à l’émergence d’une société solidaire dans un Etat de droit et sans discrimination entre les femmes et les hommes.

Par ailleurs, il est heureux de noter que ce programme, aux multiples effets positifs, bénéficie d’une subvention de la Coopération italienne à hauteur de 1.800.000 d’euros, soit 1.180.656.000 FCFA » (…)

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération s’est, par ailleurs, félicité de Dakar qui doit abriter le siège de l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS) ayant compétence sur huit (8) pays d’Afrique de l’Ouest. D’autant plus que, a-t-il dit, « cette Agence se fixe comme défi de répondre aux besoins d’une coopération capable de s’adapter aux exigences des pays avec une flexibilité et une plus grande innovation dans les interventions. Et dans ce cadre, l’AICS maintient sa dynamique d’alignement et d’harmonisation avec les autres partenaires au développement».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here