Accueil Politique Compétition territoriale au Sénégal : Abdoulaye Diouf Sarr promet de faire de Yoff,...

Compétition territoriale au Sénégal : Abdoulaye Diouf Sarr promet de faire de Yoff, la première commune

855
0
PARTAGER
Abdoulaye Diouf Sarr
Abdoulaye Diouf Sarr

Pavage, opération de nettoiement, désensablement, désengorgement de la voie publique, réfection des places publics et des lieux de cultes… C’est ce vaste programme d’opération ville neuve que le maire de la commune de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr a présenté à ses administrés avec comme principale ambition d’ériger Yoff la première commune du Sénégal, à l’heure du donner et du recevoir. C’était hier à la place publique de Yoff, devant ses conseillers et les chefs coutumiers et religieux.

L’édile de la commune de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr a fait constater que la localité qu’il gère «n’est plus un village mais  une ville même si affectivement, nous avons l’habitude de l’appeler village. La réalité concrète de notre commune est urbaine», a-t-il déclaré, faisant allusion à toutes les commodités urbaines qui trouvent dans sa municipalité. Mais, s’est-il empressé d’ajouter que « l’occupation anarchique, l’insalubrité, … ne riment pas avec une cité moderne ». Maintenant, a poursuivi Abdoulaye Diouf Sarr, «il faut que tous les citoyens de la commune de Yoff s’engagent pour la propreté de la commune à travers des opérations de nettoyage d’envergure afin de débarrasser Yoff de toutes les épaves de voiture sur les trottoirs et les gravats au niveau des chantiers. Il revient au conseil municipal de s’occuper du pavage et du désensablement». Cela, a-t-il prévenu avant la mise en place de la brigade contre l’insalubrité que le chef de l’Etat a promise. Dans la même lancée, le maire de Yoff demande à tout un chacun de balayer devant sa porte afin d’avoir une commune très clean. De même, il a promis la réfection des édifices publics et religieux.

En somme, a-t-il promis, «le conseil municipal veut faire de Yoff, une nouvelle ville. Et pour ce faire, il faut que tout le monde s’y mette parce que la commune veut participer à la compétition des territoires. Sur les 557 communes du Sénégal, nous voulons présenter Yoff comme la première commune à l’heure du rendez-vous du donner et du recevoir. Donc, pour occuper ce rang, il faut que les femmes, les jeunes  y participent. Cet engagement doit être adossé sur une conscience citoyenne forte, tout en n’oubliant pas que Yoff a une tradition. Du terme  Nord à Diamalaye et de l’océan au cimetière Saint Lazare  il faut que nous soyons débout comme un seul homme pour que notre commune soit la première commune du Sénégal ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici