Accueil Politique Communication présidentielle : Moustapha Cissé Lô décèle des failles …

Communication présidentielle : Moustapha Cissé Lô décèle des failles …

554
0
PARTAGER
Cissé Lô
Cissé Lô

Ferloo.com- « Cette manifestation de l’opposition et de la société civile sur le présumé « scandale » des contrats pétroliers et gaziers rentre dans le cadre de l’expression de la démocratie au Sénégal. On est arrivé à un moment où il ne faut plus réprimer les manifestations ». C’est le sentiment du Vice-président de l’Assemblée nationale et président du Parlement de la Cedeao, Moustapha Cissé Lô sur les ondes de la RFM qui estime « qu’il ya tous ces bruits parce qu’Aliou Sall est le frère du président de la République ». Il reconnait tout de même des « lacunes » au niveau de la communication présidentielle autour de ce débat relatif au supposé « scandale » des contrats pétroliers.

« Le pouvoir n’a pas peur de ces manifestations. Si j’étais à la place du ministre de l’Intérieur, j’aurais autorisé les manifestations tout en les encadrant. Ce serait une occasion pour les autorités d’écouter et de prendre en charge si besoin en est, des préoccupations des manifestants », déclare-t-il.

Par ailleurs, Moustapha Cissé Lô ne veut pas faire une similitude entre le cas de l’affaire Aliou Sall et celui de Khalifa Sall. « Il cas met du frère du président de la République dans le cadre du privé. Il est tout à fait normal qu’Aliou Sall mène des activités en privé ; d’autres politiques le font. Il y a tous ces bruits parce qu’Aliou Sall est le frère du président de la République. C’est pourquoi je me réjouis de la sortie de Pierre Goudiaby Atépa qui reconnait avoir mis Frank Timis en rapport avec les autorités sénégalaises », s’explique-t-il.

Aussi, Moustapha Cissé Lô estime que la sortie de Kassé ne peut pas concerner le président Macky Sall. Il a parlé à titre personnel. Dans tout les cas, il faut attendre la décision de la justice, dès lors le que président Macky Sall a saisi la balle au rebond en demandant la justice d faire la lumière sur cette polémique autour des contrats pétroliers.

Je ne vois pas de quoi feuilleter un chat à propos de la sortie du président de la République le jour de la Korité. C’est difficile de parler avec les Sénégalais. Mais je ne vois pas …. Il reconnait dans la foulée des manquements dans la communication présidentielle. « Je ne dis pas au président de la République de démettre El Hadji Hamidou Kassé mais je le conseillerai  de changer sa communication car autour de lui, il ya des gens compétents pour porter sa communication de manière beaucoup plus efficace », suggère-t-il

S’agissant du cas spécifique d’Aliou Sall, Moustapha Cissé ne veut pas donner pas de conseils. « C’est à lui d’apprécier la situation pour démissionner ou rester sur place ». Aussi, Moustapha Cissé Lô déconseille le frère du président de démissionner de la mairie de Guédiawaye parce qu’étant élu par les populations de ladite ville.

Moustapha Cissé Lô ne semble pas être impressionné par les agitations de leaders de l’opposition. Ils ont tous une histoire, un passé… « Nous n’avons pas la prétention de diriger le pays mais en tant électeurs, prêts à élire le futur président de la République, nous voulons être éclairés d’abord sur le passé de ces leaders de l’opposition qui s’agitent aujourd’hui » .

Il ne veut pas faire une comparaison entre le cas d’Aliou Sall et celui de Khalifa Sall. « Dans le premier cas, il s’agit d’une affaire privée contrairement au deuxième cas où il s’agit de détournement de fonds publics ou de détournement d’objectif « , précise-t-il même s’il estime que « le Sénégal a l’obligation de respecter la décision de la Cour de justice de la CEDEAO ; cela en tant que membre de cette institution sous régionale ».

S’agissant du rapport de la mission d’observateurs européens, Moustapha Cissé Lô laisse entendre que « l’Union européenne n’a pas à nous dire de supprimer le parrainage. On a nos règles du jeu. Il n’y a pas de constitution standard. En Afrique du Sud ce sont les députés de la majorité qui élisent le président, en Angleterre, t tu perds la majorité, tu perds de facto le poste de Premier ministre ».

Enfin Moustapha Cissé Lô réitère sa volonté de briguer les suffrages des Dakarois. « Je vais me présenter pour être maire de Dakar », réitère-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici