Accueil Sports Football Cheikh Sidy Bâ, Abatalib Fall: »Le Sénégal ne peut pas gagner la...

Cheikh Sidy Bâ, Abatalib Fall: »Le Sénégal ne peut pas gagner la CAN 2019″

29
0
PARTAGER
lions du senegal danse
lions du senegal danse

Malgré la qualification des Lions pour la compétition continentale, la méthode du sélectionneur ne convainc toujours pas – Les poulains de Cissé sont-ils si armés pour triompher au Cameroun l’été prochain ? Éléments de réponse avec quelques spécialistes

Quelques jours après la qualification des « Lions » à la Coupe d’Afrique des Nations de football 2019, avant même la fin des éliminatoires, la méthode du sélectionneur ne convainc toujours pas. Le jeu proposé par Aliou Cissé est encore décrié, tout comme son système jugé trop défensif. Pourtant, depuis son arrivée à la tête de cette sélection sénégalaise, le technicien a permis au Sénégal de disputer une Coupe du monde et deux Coupes d’Afrique dont la dernière est prévue en juin-juillet 2019 au Cameroun.  Les « Lions » sont-ils si armés pour remporter cette CAN ?

Nos intervenants, l’ancien international sénégalais, Cheikh Sidy Bâ et l’entraîneur de Niary Tally, Abatalib Fall, tentent d’apporter des réponses tout en revenant sur la qualification.

Cheikh Sidy Bâ

« Cette qualification est une bonne chose pour le football sénégalais. Le Sénégal a besoin d’être présent aux compétitions continentales. Donc, c’est une bonne chose pour tout le monde. Je pense que cela montre que l’équipe est présente dans les grandes compétitions. Il faudra continuer sur cette lancée. »

Abatalib Fall

«C’est une bonne chose pour le football sénégalais. C’est une situation normale d’autant plus qu’on est première nation africaine dans le classement FIFA. Je pense que c’est quelque chose à saluer. Cela prouve que le Sénégal est présent à chaque compétition continentale. »

Ce qui a marché

Cheikh Sidy Bâ

« Je pense que d’abord, il faut saluer cette qualification. C’est quelque chose qui a marché. Mais, on a joué sans dominer l’adversaire, sans maîtriser l’adversaire. Mais, pour moi ce n’est pas normal pour une équipe qui vise le sommet le trophée ou finaliste de la prochaine CAN. »

Abatalib Fall

«Ce qui a surtout marché c’est l’expérience qu’on a eu pour gagner devant de petites équipes, mais qui entaient euphoriques pour s’imposer devant l’ogre qui est le Sénégal. »

Ce qui n’a pas marché

Cheikh Sidy Bâ

« Il y a un problème de leadership dans cette équipe, de cohésion et de ligne. Je pense qu’il faudra veiller à ça et avoir un peu de fluidité dans le jeu. Face à des équipes comme le Soudan et Madagascar, je pense que le Sénégal doit maîtriser le jeu et montrer qu’ils (les joueurs) ont des ambitions pour remporter le titre continental.

Quand on voit tous les buts qu’on marque, il faudra revoir beaucoup de choses. On ne marque pratiquement pas sur une action construite. Il faudra une équipe qui combine bien et a le monopole du ballon.  Il faudra aussi une équipe capable de rivaliser avec ce qui se fait de mieux en Afrique. Il faudra également revoir notre système défensif parce que ces derniers temps, on encaisse beaucoup de buts. Donc, c’est à revoir pour pouvoir contrer les assauts adversaires. »

Abatalib Fall

« C’est un jeu qui laisse à désirer depuis longtemps. On a d’énormes difficultés à asseoir un jeu structuré. La plupart du temps on marque sur cafouillages ou des buts de raccrocs même avec des équipes faibles comme les Soudanais. Tactiquement on est faible surtout au milieu où l’on manque de la créativité. C’est une équipe bâtie pour défendre. Donc à partir du moment où l’on récupère la balle son utilisation fait défaut.»

La CAN 2019 comme objectif

Cheikh Sidy Bâ

« Je ne pense pas que cette équipe soit capable de remporter la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. Il y a beaucoup de choses à parfaire et en dehors ou sur le terrain, il doit avoir un leader qui va booster l’équipe.  Quand on veut devenir champion d’Afrique, je pense qu’il faudra battre les meilleurs.  Et pour battre les meilleurs, il faudra survoler les débats et être au dessus de l’adversaire. Donc, si certains adversaires de moindre calibre nous posent des problèmes, il y a de quoi se poser des questions. »

Abatalib Fall

« Pour gagner la CAN, il faut se mettre au niveau des cadors comme Côte d’Ivoire, Égypte, Algérie… Ces équipes sont au dessus de nous sur le plan du jeu et de l’organisation. Si on veut gagner cette CAN, je pense qu’on doit changer beaucoup de choses. » (Seneplus)

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here