Accueil Actualité Politique CESE : Ces recommandations qui révolutionnent tout un système

CESE : Ces recommandations qui révolutionnent tout un système

671
0
PARTAGER
aminata mimi toure 18 00 2015 08.00.34 0 1
aminata mimi toure 18 00 2015 08.00.34 0 1

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) adopte, après un débat serein et civilisé en plénière, à l’unanimité, le projet d’avis relatif à la réforme de l’administration et de sa modernisation. C’est à l’issue d’une plénière et après l’intervention du Directeur du Centre de Formation judiciaire (CFJ), de l’Administrateur de Gaïndé 2000 et le Représentant de CNP. Dans son rapport présenté en plénière, les Conseillers ont fait des recommandations révolutionnaires qui vont rendre le système administratif plus efficace et plus performant.

«CESE, après l’examen du projet d’avis relatif à la réforme de l’administration et de sa modernisation, en sa séance du 10 décembre 2019, considérant les conclusions présentées dans le projet d’avis au nom du CESE par l’inter commission composée de la commission de la jeunesse, de l’éducation, de la formation, de l’emploi et du travail, de la commission du genre et de l’équité, de la bonne gouvernance et de la Commission de la santé et des affaires sociales, après en avoir débattu adopte l’avis ainsi que les recommandations qui y sont formulées donne mandat à la Commission sociale, du Plan, des Etudes générales et des synthèses pour la mise en forme définitive de l’avis à adresser aux autorités compétentes », ainsi libellé le projet d’avis relatif à la réforme et sa modernisation lu par la Secrétaire de séance.

Ce dont se félicite la présidente du CESE, Aminata Touré, car, soutient-elle, l’administration est appelée sans cesse à se transformer, afin de répondre efficacement aux attentes du public, d’où l’intérêt des réformes et de la modernisation. Pour elle, l’administration, si respectable soit-elle, a besoin d’un souffle nouveau, pour marcher et à même de favoriser l’émergence, en s’inscrivant, notamment, dans une posture combinée de restructuration, d’innovation et de changement.

Et la présidente du CESE de poursuivre en précisant que « les stratégies de réforme de l’administration publique doivent traduire, comme s’y engagé le Gouvernement, la volonté de consolidation des mécanismes de bonne gouvernance, rationalisation et des réductions des coûts de fonctionnement, tout en gardant le cap de la performance».

Auparavant, l’inter commission, auteure du rapport sur le projet d’avis relatif à la réforme de l’administration publique et de  modernisation a fait entre autres recommandations, et après avoir audité 28 structures publiques et parapubliques : de procéder à la révision des textes régissent l’administration publique ; d’instaurer un système de rémunération équitable des agents de la fonction publique, intégrer dans tous les contrats de performance, la charte d’éthique, prendre des mesures urgentes d’interdire certains agents (fonctionnaires du ministère des Finances, Douanes, agents des Impôts et Domaines…) de faire de la politique, analyser le système de carrière des enseignants, rendre transparent la gestions des finances publiques, améliorer le management des juridictions, simplifier l’organisation judiciaire, instituer les audiences foraines, accélérer le projet de dématérialisation des documents administratifs, publication périodique des rapports des corps de contrôle de l’Etat…

Le Directeur du Centre de Formation judiciaire, Mamadou Diakhaté, l’Administrateur de Gaïndé 2000, Ibrahima Noureidine Diagne et le représentant du Conseil national du Patronat du Sénégal, Pape Ibrahima Bèye ont, chacun, donné des recettes qui permettront de réussir aux réformes de l’administration publique et de sa modernisation. Ainsi et successivement, Mamadou Diakhaté recommande une formation permanente des magistrats, greffes, personnel spécialisé… pour s’adapter aux nouveaux paradigmes ; tandis que l’Administrateur du Gaïndé encourage la dématérialisation, la digitalisation et de l’automatisation et le présentant du CNP prône un Etat agile, économe, stratège, le développement d’une intelligence collective et l’identification des erreurs du passé afin de les éviter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here