Accueil Sports Basketball Basket – Coupe du monde 2019 : Hamady Ndiaye y croit dure...

Basket – Coupe du monde 2019 : Hamady Ndiaye y croit dure comme fer pour le Sénégal !

138
0
PARTAGER
Hamady Ndiaye
Hamady Ndiaye

À la Coupe du Monde FIBA 2019, le Sénégal se trouve dans le « groupe de la mort », mais celui que nous aimons appeler le ministre de la défense avoue que c’est exactement ce qu’il souhaitait dans une interview avec FIBA.

L’intérieur de 2.13m est un homme de défis et quand le tirage au sort du mois passé a placé le Sénégal dans le Groupe H, aux côtés de l’Australie, du Canada et de la Lituanie, il ne s’est pas le moins préoccupé du classement des Sénégalais au FIBA World Ranking Men, présenté par Nike’, en comparaison des leurs adversaires. La Lituanie est 6e, l’Australie est 11e et le Canada est 23e, tandis que le Sénégal, seconde meilleure équipe africaine dans ce classement, est 37e.

« C’est ça, la Coupe du Monde », dit Ndiaye à FIBA.basketball, en ajoutant : « Vous vous retrouvez en face des meilleurs du monde, je me réjouis de disputer cette Coupe du Monde. » Le Sénégal jouera la phase de groupes à Dongguan, du 1er au 5 septembre. « C’est un groupe difficile, c’est évident, » reconnaît Ndiaye.

Il explique ensuite pourquoi il est autant motivé : « Ce sont d’excellentes équipes, mais je suis impatient de me mesurer à elles. Nous n’aurons rien à perdre. Nous avons un bon groupe de joueurs et de coachs, et je suis sûr que nous allons encore progresser d’ici la Coupe du Monde.Ces nations appartiennent à l’élite, mais avec le temps, nous nous sommes habitués à affronter ce genre d’équipes. J’ai parlé à mes coéquipiers de la Coupe du Monde, tous sont très excités à l’idée de la disputer. »

Pour le joueur de 32 ans évoluant actuellement dans le club italien de Sidigas Avellino, ceci s’explique facilement. Il y a cinq ans, lors de la Coupe du Monde en Espagne, Ndiaye & Cie avaient battu le Porto Rico avant de surprendre le monde du basket en s’imposant contre la Croatie, l’un des poids lourds européens, s’ouvrant ainsi les portes de la phase finale.

« Nous devons bâtir sur ces succès et essayer de faire mieux en Chine. L’édition 2014 avait été belle pour nous, mais nous voulons accomplir davantage en Chine. Le moment est venu pour que le Sénégal amène de la fierté à ses ressortissants, mais pour cela, nous aurons besoin de construire un groupe solide, uni, et avoir une excellente préparation. Nos résultats en Chine vont dépendre de notre préparation, » souligne Ndiaye.

La régularité est une des clés de la réussite d’un programme. Quand on lui demande de comparer la sélection qui sera présente en Chine à celle qui était là en Espagne, Ndiaye lâche : « En 2014, nous venions à peine de faire connaissance. C’était la première fois que le groupe jouait ensemble. Nous nous connaissons désormais mieux, notre équilibre est très bon et notre équipe est plus expérimentée. »

Même si le Sénégal n’a jamais affronté la Lituanie ou l’Australie en Coupe du Monde, le Canada lui est assez familier, puisqu’il l’a rencontré dans le cadre du Tournoi de Qualification Olympique FIBA 2016 de Manille, aux Philippines. « Cela va être intéressant de rejouer contre le Canada. Au TQO de Manille, nous avions le match en mains, mais nous l’avions laissé filer entre nos doigts, » se rappelle Ndiaye à propos de la défaite 58-55.

« La Lituanie ? Je suis impatient ! C’est l’une des meilleures équipes du monde, et rien ne vaut des matchs contre de telles nations. Cela va être fantastique. »

Conséquence du nouveau système de compétition FIBA, ce sera la première fois que 32 pays participeront à la Coupe du Monde FIBA. L’Afrique, contrairement aux trois dernières éditions (2014, 2010 et 2006), a vu le nombre de ses représentants passer de trois à cinq. Cet été en Chine, ceux-ci seront : l’Angola, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, la Tunisie et le Sénégal.

Ndiaye conclut : « Je trouve que l’Afrique sera bien représentée en Chine. Je pense que l’un de nous cinq ira loin, au vu du talent sur notre continent. Je n’ai pas été surpris par la qualification de la Côte d’Ivoire. Je l’ai vu jouer dans les Éliminatoires, c’est aussi une très bonne équipe. »

Source: FIBA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here