Accueil Actualité Société Aujourd’hui, 18 août 1858 : Signature d’un traité entre le Boundou et...

Aujourd’hui, 18 août 1858 : Signature d’un traité entre le Boundou et le Bambouk

477
0
PARTAGER
untitled collage 2 1 696x348
untitled collage 2 1 696x348

Longtemps en conflit, les territoires du Boundou et du Bambouk vont aller dans le sens d’apaiser leurs relations heurtées. Ces deux royaumes seront surtout divisés par la question de l’or qui en demeurait la principale richesse. Par l’entremise des Français, un traité d’amitié sera signé entre le Boundou et le Bambouk le 18 août 1858.

Fondé au 17ème siècle, le Boundou est ceinturé par les royaumes du Djolof, du Fouta-Toro, du Galam et du Bambouk. Le royaume est dirigé par la lignée des Sy descendant de Malick Sy fondateur de cet Etat islamique. Les mésententes entre le Boundou et le royaume voisin du Bambouck s’accentuent au moment où El Hadj Omar est en pleine djihad qui le mène vers le Bakel. Le chef toucouleur conquiert le Bambouk et le Kaarta.

Pour contrecarrer les actions d’El Hadji Omar, Faidherbe le suit à la trace jusque dans le Sénégal oriental. Le gouverneur fait fortifier le fort de Bakel, construit le fort de Médine et conclut des alliances, y compris le roi du Boundou, Boubakar Saada. Pendant ce temps, le Bambouk était sous le protectorat français et Boubakar Saada était un pion de Faidherbe, même si le Boundou n’était pas officiellement annexé.

La signature du traité d’amitié entre Boundou et Bambouk, facilitée ou imposée par Faidherbe durant un bref séjour, aura lieu ce jour du 18 août 1858. Les textes de cet accord délimitent les territoires du Bamcouk et du Boundou et mettent ainsi fin à une longue querelle liée à la question de l’extraction de l’or. Le traité soumet l’extraction de l’or à des conditions et stipule entre autres que tout l’or obtenu dans un rayon de cinq lieues sera obligatoirement vendu au gouvernement français pour une durée de deux ans.

Par Ababacar GAYE/SeneNews kagaye@senenews.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here