Accueil Actualité People Abou Abel Thiam : “Des opérations de bradage de l’économie mises en lumière…”

Abou Abel Thiam : “Des opérations de bradage de l’économie mises en lumière…”

225
1
PARTAGER
Abou Abel Thiam
Abou Abel Thiam

Ferloo.com- Abou Abel Thiam, membre du Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (SEN/APR au pouvoir) a rendu publique une déclaration, ce mardi, pour soutenir l’ancienne Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Aminata Touré qui “a mis en exergue le marqueur fondamental du magistère du président Macky Sall” en révélant que 200 milliards ont été recouvrés dans la cadre de la traque des biens supposés mal acquis et que ” les enquêteurs de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) au-delà des énormes sommes d’argent, ont permis de mettre en lumière des opérations de bradage de l’économie et de braquage des finances publiques opérées entre 2004 et 2012″…

“Par l’évocation de la valeur des biens restitués à l’Etat, Madame Aminata Touré, ancienne ministre de la Justice, a mis en exergue le marqueur fondamental du magistère du président Macky Sall : l’assainissement de la gestion des biens publics. Le chef de l’Etat, par sa politique de transparence, le raffermissement de l’égalité des citoyens, la responsabilité des gestionnaires et la reddition des comptes publics a fait faire au pays des gains qui ne sauraient se contenir dans une colonne de comptabilité”, lit-on dans une déclaration que le président du Collège de l’Autorité de régulation des télévisions et des postes, Abou Abel Thiam a rendue publique.

Mieux, Abou Abel Thiam renseigne que “les enquêteurs de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) au-delà des énormes sommes d’argent, ont permis de mettre en lumière des opérations de bradage de l’économie et de braquage des finances publiques opérées entre 2004 et 2012″.

Selon le responsable politique APR de Tivaouane Diacksao (banlieue) ” au Port et à l’aéroport, dans les finances et dans l’immobilier, l’initiative du président Macky Sall a mis à nu des pratiques mafieuses dignes des pires CAPO à travers Fraport, AHS, ABS, AIBD, Dp World, Eden Rock, Dahilia, le dossier Abbas Jaber etc. Dans les banques dakaroises, d’immenses fortunes en argent liquide et en métaux précieux ont été découverts, sans commune mesure avec les activités de leurs propriétaires…”.

Et Abou Abel Thiam de souligner : “L’on peut comprendre que les bénéficiaires directs ou indirects des méfaits dont le Sénégal a été victime s’érigent en saboteurs de l’œuvre d salubrité des finances publiques, et s’attaquent à l’ancienne Garde des Sceaux, coupable de donner des indications sur l’ampleur des braquages perpétrés”.

Sur ce chapitre, il rappelle : “L’ancien président Abdoulaye Wade avait prédit que les salaires ne seraient plus payés quelques mois après son départ de la  tête du pays. Tirait-il cette sinistre prédiction de sa connaissance de l’ampleur de l’hémorragie que subissait le trésor public à travers les stratagèmes de nos Madoff locaux ?”…

1 COMMENTAIRES

  1. Pathétique !
    Quelle malhonnête intellectuelle! convoquer le passé pour justifier le présent et surtout déformer les propos du Pdt qui disait que si Macky mettait en pratique ses promesses démagogiques il ne parviendra pas à payer les salaires

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here