Accueil Actualité Politique Abdeaziz Bouteflika : «Il n’y aura pas de cinquième mandat et il...

Abdeaziz Bouteflika : «Il n’y aura pas de cinquième mandat et il n’en a jamais été question pour moi»

521
0
PARTAGER
Bouteflika
Bouteflika

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a adressé ce lundi un message à la nation dans lequel il a annoncé le report de l’élection présidentielle du 18 avril 2019, et sa décision de ne pas briguer un 5e mandat à la magistrature suprême. Autre annonce-surprise, la démission ce même jour du Premier ministre Ahmed Ouyahia et son remplacement par Noureddine Bedoui, jusque-là ministre de l’Intérieur.

Dans un avant-dénouement pour le moins spectaculaire de la crise qui secoue l’Algérie depuis plusieurs semaines, le président Abdelaziz Bouteflika a adressé ce lundi un message -certainement un des plus attendus par les Algériens- à la nation et relayé par les canaux officiels, notamment l’agence APS où il a annoncé sa décision de ne pas briguer un 5e mandat à la magistrature suprême.

«Il n’y aura pas de cinquième mandat et il n’en a jamais été question pour moi, mon état de santé et mon âge ne m’assignant comme ultime devoir envers le peuple algérien que la contribution à l’assise des fondations d’une nouvelle République en tant que cadre du nouveau système algérien que nous appelons de tous nos vœux. Cette nouvelle République et ce nouveau système seront entre les mains des nouvelles générations d’Algériennes et d’Algériens qui seront tout naturellement les principaux acteurs et bénéficiaires de la vie publique et du développement durable dans l’Algérie de demain», annonce le texte relayé par l’APS.

Autre surprise de taille, le scrutin présidentiel prévu le 18 avril prochain est reporté à une date ultérieure. «Deuxièmement, il n’y aura pas d’élection présidentielle le 18 avril prochain. Il s’agit ainsi de satisfaire une demande pressante que vous avez été nombreux à m’adresser dans votre souci de lever tout malentendu quant à l’opportunité et à l’irréversibilité de la transmission générationnelle à laquelle je me suis engagé […] Le report de l’élection présidentielle qui a été réclamé vient donc pour apaiser les appréhensions qui ont été manifestées afin d’ouvrir la voie à la généralisation de la sérénité, de la quiétude et de la sécurité publique, dans l’objectif d’entreprendre ensemble les actions d’importance historique qui permettront de préparer le plus rapidement possible l’avènement d’une nouvelle ère en Algérie », explique Bouteflika dans son message.

Ce même lundi, un autre communiqué officiel vient annoncer, en début de soirée, que le Premier ministre Ahmed Ouyahia a déposé sa démission et qu’un poste de vice-Premier ministre a été nouvellement créé. Ouyahia a été remplacé par Noureddine Bedoui et Ramtane Lamamra, a été nommé au poste de vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères. (Avec afrique.latribune)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here