A la tête de la CDC, Aliou Sall revient à son cœur...

A la tête de la CDC, Aliou Sall revient à son cœur de métier

116
1
PARTAGER
aliou sall maire guediewaye
aliou sall maire guediewaye

Ferloo.com – Peu de personnes savent véritablement qu’Aliou SALL est un Manager hors pair, un Economiste et un Financier accomplis. Seulement, sa casquette de journaliste et de Communicant semble inhiber ses autres compétences ; et pourtant, qui ne sont pas moindres. Avec sa nomination à la tête de la Caisse de dépôts et de consignation, Aliou Sall retrouve son cœur de métier et ses anciennes amours.

En effet, le maire de Guédiawaye est titulaire d’un Master en Gestion des Projets de développement au Centre d’études financières, économiques et bancaires (CEFEB), en France.

Pour rappel, le CEFEB met en œuvre des programmes de renforcement de capacités et de formation à destination des bénéficiaires de l’Agence française de développement (AFD), de ses salariés et de ses partenaires, en particulier ses co-financeurs. La valeur ajoutée de ce lieu d’échange et de transmission de savoirs est de se situer à la frontière entre la recherche et les pratiques opérationnelles éprouvées sur le terrain.

Ce centre a longtemps fait assurer la formation des Cadres de banque en général et de la BCEAO, en particulier.

Le nouveau patron de la CDC est aussi titulaire du Master d’Administration publique à l’Ecole nationale d’Administration (ENA), avec une option en Economie internationale, sans oublier son Master de Gestion de politiques publiques et Finances publiques de l’Institut supérieur des Finances (ISF) à l’image des Inspecteurs généraux d’Etat (IGE), Monsieur Mouhamadou Mactar CISSE, actuel Directeur général de SENELEC et Madame Nafi Ngom KEITA, ancienne patronne de l’OFNAC, mais aussi de Madame Rokhaya SOW, Directrice générale  de la banque UBA et de Madame Maïmouna DIOP, Directrice de la Monnaie et du Crédit.

Comme le CEFEB, l’ISF a formé beaucoup de cadres du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP) et des autres ministères des Finances de l’UEMOA et de l’Afrique.

Pensionnaire de l’ENA, M. Sall a, à sortie de cette prestigieuse école en France, intégré le Ministère des Finances, précisément la Direction de la dette et de l’Investissement (DDI), alors dirigée par M. Mamadou FAYE.

Détaché de cette direction, il a travaillé pour le Conseil économique et social (CES), sous le magistère du regretté Me Mbaye Jacques Diop et dont le rôle est l’évaluation des politiques publiques, entre autres, où il assurait les fonctions de Directeur du Centre des Ressources et d’analyses, avant d’être affecté à Pékin, en Chine, en mai 2006, pour s’atteler, avec ses collègues, au démarrage de la nouvelle ambassade du Sénégal en Chine.

Ce n’est pas tout, car Aliou SALL y a occupé les fonctions de Chef du Bureau  économique, avec rang de Ministre Conseiller, coordonnant toute la Coopération entre le Sénégal et la Chine.

C’est d’ailleurs, cette fonction qui l’a familiarisé avec les procédures des institutions financières chinoises comme la « EXIM BANK CHINA » et la « CHINA DEVELOPMENT BANK ». Et ce séjour l’a surtout permis  de participer à l’élaboration des termes de référence (TDR) de ce qui devait devenir le « CHINA AFRICA DEVELOPMENT FUND (CAD FUND) » qui, aujourd’hui, est le principal investissement des Projets chinois en Afrique.

Parmi les projets dont il a participé à la coordination et au financement, il faut noter :

  • la « Boucle de Dakar 90 Kv », projet pour la modernisation des lignes de transport électrique dans la région de Dakar,
  • le financement du projet e-gouvernement par la société HUAWEI,
  • le financement du projet des bus de Dakar Dem Dik (DDD) appelés SUN LONG,
  • et le projet de renouvellement des cars rapides avec le CETUD et la marque KING LONG ou Dragon d’or.

C’est donc un homme du sérail qui vient de prendre les rênes de la CDC.

1 COMMENTAIRES

  1. Devant l’inconnu, la dynastie « Faye/Sall » prend assurance. L’avenir(20119) est plein d’incertitudes, le Macky , malgré les apparences, a fait la bonne lecture des résultats des législatives.
    C’est le moment où jamais, c’est l’une des raisons des frustrations notées après la nomination du gouvernement. Kou amoul légui bo moyetouwoul, do amate.
    Le régime socialiste présente le même visage à son déclin.

Laisser une réponse