Affaire de la caisse d’avance : Le PSD Jant bi frappe au cœur de l’APR

Ferloo.com -« La « traque » aurait-telle détraqué l’ex ministre de la Justice, ex PM ?

En tout cas, même quinze centres de santé…mentale ne pourraient suffire à la guérir de sa maladive obsession d’exaltation, de promotion et d’encouragement des déferrements tous azimuts, des mandats de dépôt et autres emprisonnements diligents de sénégalais.

C’est la conviction définitive du PSD Jant Bi, au regard des arguties et autres inepties, développées cette semaine par la Dame, dans sa laborieuse tentative de démonstration de la prétendue gabegie, orchestrée par l’édile de Dakar, et dont elle voulait, vaille que vaille, donner une idée de la désastreuse ampleur ; oubliant que comparaison n’est pas raison.

Mais logique pour logique et amalgame pour amalgame, si les 30millions de la Caisse d’avance qu’elle soupçonne Caisse de bombance, auraient pu construire quinze centres de santé, combien en aurait on pu construire, avec les fonds qui lui étaient alloués, à elle, en tant que PM ?

Et combien encore, avec ceux, prodigieux, du Chef de l’Etat, même si nous demeurons convaincus  que ces derniers, dits de souveraineté, gardent toute leur pertinence, leur opportunité et leur utilité, au nom de la Raison d’Etat  que la raison du peuple peut bien ignorer ?

En réalité, ce type d’argumentaire fallacieux, voir dangereux, comme celui de cet autre inénarrable Ministre d’Etat, qui laisse entendre et s’assume d’ailleurs pleinement, que l’affaire Khalifa Sall est en réalité une expédition punitive, conduite par le Président lui-même, démontre à l’envi, que nous vivons bien un moment de crépuscule des valeurs d’éthique et de loyauté dans l’adversité. Le Sénégal ne mérite pas cette décadence.

En tout état de cause, le PSD Jan t Bi demande avec insistance à l’Etat de légiférer clairement, une fois pour toutes sur les modalités de création et de gestion de tous ces fonds, aux appellations diverses, pour très souvent, la même utilisation, et mettre ainsi fin à une confusion savamment entretenue qui peut à tout moment se transformer en occasion de règlement de comptes politiques.

Pour ce qui le concerne le PSD Jant Bi exprime  son soutien sans réserve au Maire de Dakar, Khalifa Sall.

A la fin des travaux, de longues prières ont été dites à la mémoire du Cheikh des Lumières, Serigne Cheikh Tidiane SY Al Makhtoum, ce Saint au grand cœur, au savoir immense et profond, qui habitera à jamais dans l’esprit et le cœur des Sénégalais.

En hôte de marque ».

Abass CISSE

Secrétaire National à la Communication

Porte Parole du PSD/JANT BI

 

 

 

 

 

Share

Author

Junior

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
Facebook