Barthélemy Dias : « La seule chose qui m’intéresse c’est… »

Barthélémy dias

Face à la presse ce mercredi, veille de son procès, Barthélémy Dias a réitéré sa détermination à « ne jamais participer à une mascarade politique ».

« La seule chose qui m’intéresse, et je souhaiterai le dire avec force, c’est que le président Macky Sall a dit que les vrais responsables de cette attaque, ce sont les commanditaires. C’est tout ce qui intéresse ma défense. Et je rappelle qu’aujourd’hui le président Macky Sall est le président du Conseil supérieur de la magistrature. Donc, je me permets de l’interpeller parce que je ne suis, tout de même, pas n’importe qui au Sénégal. Je suis maire et député du peuple sénégalais. Je crois que nous nous sommes battus pour un changement. Il est hors de question, aujourd’hui, qu’on accepte de ramener les vieilles méthodes pour solder des comptes politiques », a soutenu Dias-fils.

« Je l’ai déjà dit. Le seul crime que je pense avoir commis, c’est de considérer que mon parti doit avoir une ambition pour le Sénégal. Et que je dois de nourrir aussi une ambition avec ma génération pour le Sénégal. Je le dis ici avec force : le Parti socialiste aura un candidat et je me battrai pour que ce candidat porte les couleurs du PS. Le président Macky Sall n’est pas un ennemi, mais il n’est pas notre candidat. Il est hors de question de subir une quelconque pression pour qu’il devienne notre candidat », ajoute le maire de Mermoz-Sacré cœur.

À 24 heures de son face-à-face avec les juges du Tribunal de Grande instance de Dakar statuant en matière correctionnelle, Barthélémy Dias estime que la seule chose qui intéresse sa défense, « c’est que le président Macky Sall, après avoir été ministre de l’Intérieur, ait l’honnêteté intellectuelle de redire que les vrais responsables sont les commanditaires ».

Pour asseoir sa défense, Barthélémy Dias compte également se baser sur les propos du président Abdoulaye Wade qui, selon lui, reconnait que ceux qui sont venus à la mairie appartiennent à la sécurité du Pds. « Au tribunal, nous allons demander au Pds de nous fournir des contrats de travail en bonne et due forme au nom de tous ces “éléments de sécurité” et des contrats à jour avec la Caisse de sécurité sociale et l’Ipres. Parce que si ces individus ne bénéficient pas de contrats du Pds, ce sont des nervis », insiste-t-il.

Par Youssoupha Mine (Seneweb)

Share

Author

Abdou TIMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
Facebook