«Amadou Sada DIA : un Foutanké témoin de trois générations», par M. Amadou Bal BA

Fonctionnaire colonial, ingénieur géomètre expert-agrée, militant socialiste, syndicaliste, député du Sénégal et membre du conseil économique et social, Amadou Sada DIA, est né en 1922, à Kanel, dans le Fouta-Toro, au Nord du Sénégal. A 94 ans, Amadou Sadia, profondément attaché à ses racines, plein de dynamisme, raconte son exceptionnel parcours : «un Foutanké, témoin de trois générations». Le témoignage que nous livre le doyen Amadou Sada DIA est d’une importance capitale pour l’histoire du Sénégal, notamment la colonisation, la guerre, les batailles avant l’indépendance, la crise de 1962, le Parti unique de fait et l’avènement du multipartisme. «Avec courage, il décrit, sans détours, les mœurs politiques en vigueur à l’époque : élections truquées, instrumentalisation de l’administration et d’une partie de l’Armée» dit le professeur Iba Der THIAM. Il a côtoyé tous les géants de la vie politique du Sénégal, comme Léopold Sédar SENGHOR, Abdou DIOUF et Abdoulaye WADE. Il fait le bilan de ses expériences avec ces dirigeants.

15078897_10154827652979301_2210464869528232508_n

Amadou Sada DIA, brosse aussi un tableau sans précédent du Fouta-Toro, terre d’abondance, de diversité agricole, «la vie était belle, douce et fraternelle et en général, paisible ponctuée de temps en temps, par quelques épidémies, vite maîtrisée» dit le professeur Iba Der THIAM. Pour maître Malick SALL : « j’eus, un moment donné, le sentiment d’avoir sous les yeux une réédition du célèbre ouvrage de Cheikh Hamidou KANE, intitulé l’Aventure ambiguë». Cependant, maître SALL précise que «Amadou Sada DIA nous invite à une découverte du réel, passé ou présent».

15073557_10154827653254301_7848038142149255284_n

Amadou Sada DIA explique lui-même les raisons pour lesquels il a décidé d’écrire cet ouvrage : «j’ai voulu parler de ma vie pour laisser à mes enfants mon itinéraire au Fouta». Il ajoute cette précision importante «j’avais constaté que la jeunesse actuelle (…) ne connaissait rien de l’Afrique. (…) Par contre l’Europe, ses grands hommes, (…) sont connus de tous. La plupart de mes enfants nés à Dakar ne connaissent rien du pays réel, en général, et du Fouta, en particulier».

15056231_10154827652864301_4117715742044456596_n15095501_10154827652769301_708797395231657317_n

Amadou Sada est né, en 1992, à Kanel, chef lieu du Damga. Il passa son enfance à Madina Torobé, dans le village de sa mère Couro Banel WANE, descendante d’une famille princière. Son aïeul, Tapsirou Amadou Hamath WANE, avait quité M’Boumba pour s’implanter à Kanel. Son père, Sada DIA, descendait de la famille de Thierno NDIABALA. C’est à Kanel, fief de Abdou Salam KANE, chef de canton, que le jeune Amadou Sada, a vu, en 1928, pour la première fois une automobile conduite par un Européen. «Ma jeunesse à Kanel fut heureuse, car je grandissais dans une famille princière, riche de revenus versés par les tributaires champs du Walo» dit-il. En dépit, de la croyance qu’allait à l’école c’était de choisir de l’enfer, il fut inscrit à la seule école du Damga, située en l’espèce à Kanel. Amadou Sada poursuivra ses études primaires en 1936 à Matam, en 1939, ses études primaires supérieures, Blanchot, à Saint-Louis. Il fera ses études de géomètre de 1943 à 1947 à l’école technique supérieure de Bamako.

15085614_10154827652659301_6061661632032048946_n

Sa vie professionnelle commencera en 1947 à Saint-Louis, comme assistant topographe. Député du Sénégal de 1973 à 1978 et après une retraite anticipée, il crée en 1980, un Bureau de Géomètre privé.

Références

DIA (Amadou Sada), Un Foutanké, témoin de trois générations, préface du professeur Iba Der THIAM, introduction de maître Malick SALL, avocat, Dakar, Iris 2016, 115 pages.

Paris, le 20 novembre 2016

Par M. Amadou Bal BA – http://baamadou.over-blog.fr/

 

Share

Author

Saggo

Journaliste de formation et pratiquant depuis 1996... Libre penseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share
Facebook